Paris Match Belgique

Contrairement à ce que l’on pense, les ours n’hibernent pas

Contrairement à ce que l'on pense, les ours n'hibernent pas

Les ours n'hibernent pas, mais hivernent. | © Unsplash / Hans-Jurgen Mager

Environnement & Animaux

Une erreur que vous ne ferez plus !

 

C’est un des phénomènes naturels que l’on apprend à l’école alors que l’on est encore petit. Durant l’hiver, de nombreux animaux comme les ours ou les marmottes restent au chaud dans leur habitat et « dorment » jusqu’à l’arrivée des beaux jours. Un phénomène que l’on appelle « l’hibernation ». Concrètement, ces animaux ralentissent leur métabolisme, puisent dans leurs réserves de graisse, et la température de leur corps diminue.

Lire aussi > Réchauffement climatique : Les ours polaires pourraient totalement disparaître d’ici 2100

Seulement voilà, les ours n’hibernent pas réellement. Pour être exact, ces gros mammifères « hivernent ». Bien que leur rythme cardiaque ralentisse, la température de leur corps – elle – reste stable, ce qui signifie que les ours peuvent se réveiller bien plus facilement que les animaux qui hibernent. D’ailleurs, les ours donnent naissance aux petits oursons durant l’hiver.

Contrairement à ce que l'on pense, les ours n'hibernent pas
Pour les tortues, les grenouilles, les alligators, ou les lézards, on préférera le terme de « brumation ». © Unsplash / Joshua J. Cotten

Les animaux qui hibernent comptent parmi eux la marmotte, le hérisson, le loir, la chauve-souris, et même certains hamsters. D’autres animaux, des reptiles ou des amphibiens, comme les grenouilles, les alligators, les lézards ou les tortues entrent également dans une sorte d’hibernation, mais on préférera le terme de « brumation » pour ces derniers.

Mots-clés:
hiver ours hibernation
CIM Internet