Paris Match Belgique

Les GSM jouent sans doute un rôle dans la mortalité des insectes

Les GSM jouent sans doute un rôle dans la mortalité des insectes

Image d'illustration. | © Unsplash / Gary Bendig

Environnement & Animaux

Les insectes ne souffriraient pas seulement des pesticides et de la déforestation.

 

Selon une étude allemande, publiée le 17 septembre dernier, les rayonnements électromagnétiques des téléphones portables ont « probablement une influence sur le monde des insectes ». L’Association allemande pour la conservation de la nature (NABU) a collecté plus de 190 études sur le sujet afin d’éclaircir le sujet sur l’impact des ondes magnétiques sur l’environnement. Cette analyse intervient alors que l’Europe se prépare à l’arrivée de la 5G, nourrissant de nombreux débats de la part des écologistes notamment.

Lire aussi > Le déclin des insectes, épisode d’extinction « le plus massif » depuis les dinosaures

D’après NABU, la majorité des études (60%) montreraient que les ondes des téléphones portables auraient des effets négatifs sur les abeilles, les guêpes et les mouches. Concrètement, ces insectes auraient un sens de l’orientation altéré et une capacité de reproduction diminuée. « Le rythme jour-nuit est perturbé et le système immunitaire est mal activé », soulignent les auteurs du rapport.

Plus nocif qu’une ligne électrique à haute tension

Ce qui est encore plus dérangeant, c’est que selon une étude menée en Grèce, « le rayonnement des téléphones portables est nettement plus nocif que le champ magnétique d’une ligne électrique à haute tension » ajoute le rapport. Pour les auteurs du rapport, cela ne fait aucun doute : en plus de l’usage des pesticides et de la déforestation, les insectes souffrent également des ondes téléphoniques. « Cette analyse de données montre que nous devons garder les yeux ouverts dans toutes les directions lorsque nous analysons les causes du déclin spectaculaire des insectes », explique Johannes Enssle, responsable de NABU dans la région du Bade-Wurtemberg.

Mots-clés:
ondes insectes 5G gsm
CIM Internet