Paris Match Belgique

La Nasa sait enfin combien de planètes sont potentiellement habitables dans notre galaxie

La Nasa sait enfin combien de planètes sont potentiellement habitables dans notre galaxie

Sommes-nous seuls dans cet univers ? | © Unsplash / Greg Rakozy

Environnement & Animaux

Nous devrions savoir si nous sommes seuls (ou pas) dans cet Univers d’ici 2030.

 

L’Univers est infiniment grand, et le mystère est encore bien présent concernant ce qui nous entoure. L’une des questions existentielles de l’être humain est de savoir s’il est seul dans l’Univers, ou si la vie extraterrestre existe réellement. Bien que des recherches soient actuellement en cours sur la Lune et sur Mars, aucun réel signe de vie n’a pour l’instant été confirmé. En revanche, de nombreuses planètes plus lointaines pourraient elles aussi abriter différentes formes de vie. Selon un nouveau rapport de la Nasa, la Voie lactée compterait 300 millions de planètes potentiellement habitables, révèle un article de Futura Sciences.

Lire aussi > 10 incroyables photos de la NASA, la beauté de l’Univers

Pour trouver ce chiffre, les astronomes de la Nasa ont étudié les données du satellite Kepler, actif entre 2009 et 2018, et du satellite Gaia. Ce dernier a notamment aidé à trier les étoiles qui avaient un flux d’énergie comparable à celui du Soleil et qui avaient à peu près le même âge. Futura Sciences nous rappelle que le Soleil est une étoile de type naine jaune dont la température en surface est d’environ 5 500°C. Âgé de 4,6 milliards d’années, il est plus ou moins à la moitié de son existence. Cette longue espérance de vie laisse potentiellement assez de temps à des formes de vie pour se développer et, surtout, se maintenir.

L’eau : La condition indispensable pour la vie

Les chercheurs n’ont pas pris en compte dans leur étude les étoiles de type naine rouge. Plus petites et moins chaudes que le Soleil, « leurs colères répétées rendent leur environnement très inhospitalier » pour qu’une forme de vie se développe sur les planètes de son système. Les scientifiques ont donc préféré se focaliser sur des étoiles similaires à notre Soleil dans notre galaxie, et ils ont estimé que la moitié d’entre elles sont susceptibles d’avoir une planète rocheuse dans leur système où de l’eau pourrait demeurer liquide en surface sur de longue durée. L’eau sous forme liquide est l’une des conditions indispensables pour que la vie (telle que nous la connaissons) puisse se développer.

Lire aussi > De la vie sur la Lune ? Les conséquences étonnantes de la chute d’une sonde israélienne

Approximativement, les chercheurs estiment que 300 millions de planètes dans la galaxie pourraient ainsi héberger potentiellement une forme de vie. Les scientifiques précisent que les planètes les plus proches de nous seraient à 20 ou 30 années-lumière de la Terre… pas de quoi envisager une expédition de sitôt ! Selon eux, nous devrions savoir si nous sommes seuls (ou pas) dans cet Univers d’ici 2030.

CIM Internet