Paris Match Belgique

Triste nouvelle, une centaine de baleines et dauphins sont morts échoués en Nouvelle-Zélande

Dauphin-pilote, Nouvelle-Zélande

Certains ont dû être euthanasiés. | © Belga

Environnement & Animaux

Bien que ce ne soit pas la première fois, ces phénomènes de plus en plus fréquents inquiètent les scientifiques.

 

Ce sont des images qui font mal au coeur. Cette semaine, les autorités néo-zélandaises ont découvert une centaine de baleines-pilotes et de grands dauphins échoués sur les îles Chatham. La plupart des cétacés se sont échoués le week-end dernier, mais l’opération de sauvetage a été entravée par la distance géographique qui sépare la zone insulaire du reste de la Nouvelle-Zélande (à environ 500 kilomètres), explique l’agence de presse Reuters.

Précisément, ce sont 97 baleines-pilotes qui ont trouvé la mort, ainsi que trois dauphins. « Seules 26 baleines étaient encore vivantes à ce moment-là (quand les autorités sont arrivées, ndlr), pour la plupart très faibles, et ont été euthanasiées en raison des conditions en mer difficiles et de la quasi-certitude de la présence de grands requins blancs dans l’eau attirés par un échouage comme celui-ci », a déclaré Jemma Welch, chargée de la biodiversité au sein du New Zealand Department of Conservation. La communauté Maori a organisé une cérémonie en l’honneur de leur « âme » alors que leurs carcasses se décomposeront naturellement, a-t-elle souligné.

Des baleines pilotes très sociables

Ce n’est malheureusement pas la première fois que ce triste spectacle se produit. Selon les experts, ces échouages massifs seraient dus au caractère extrêmement sociable des baleines pilotes, qui ont tendance à se déplacer en masse. La biologiste marine Nicola Hodgins expliquait il y a quelques années à National Geographic que « si une des baleines du groupe tombe malade, les autres ne vont pas vouloir l’abandonner. Or une baleine malade va avoir tendance à se laisser porter par le courant, ce qui explique pourquoi autant de baleines peuvent s’échouer à sa suite ».

Lire aussi > Pourquoi plus de 100 baleines viennent de s’échouer en Australie

Les îles Chatham avait déjà connu le plus grand échouage en masse de Nouvelle-Zélande quand un millier de cétacés s’étaient échoués en 1918. La Nouvelle-Zélande et l’Australie sont régulièrement le théâtre d’échouages massifs dont la multiplication intrigue les biologistes marins depuis des années.

CIM Internet