Paris Match Belgique

Vous ne croiserez jamais d’insectes géants, et voici pourquoi

Vous ne croiserez jamais d'insectes géants, et voici pourquoi

Aujourd'hui, le plus grand insecte est un papillon mesurant 35 cm d'envergure. | © Unsplash / Ana Martinuzzi

Environnement & Animaux

Il fallait vivre pendant la préhistoire pour voir des libellules géantes…

 

Vous vous êtes toujours demandé s’il existait des mouches de 2 mètres qui vivaient en Australie, ou d’énormes coccinelles qui se baladaient aux États-Unis ? Et bien la réponse est non. Vous ne tomberez jamais nez à nez avec des insectes gigantesques. La sélection naturelle a fait en sorte que les plus grands insectes disparaissent, mais ce n’est pas seulement à cause des prédateurs…

Lire aussi > Comment le réchauffement climatique rend les insectes stériles

Durant la préhistoire, des libellules géantes de 68 cm – plus grandes qu’un Labrador – peuplaient alors notre planète. C’était des Meganeura, nous rappelle Futura Sciences. Cependant, ces dernières ont disparu du globe à cause du manque d’oxygène dans l’air. En effet, si les insectes géants se sont éteints, c’est bien à cause de leur système respiratoire.

Petit système respiratoire, et moins d’oxygène dans l’air

Contrairement aux autres animaux, les insectes n’ont ni poumons ni branchies. Ils respirent grâce à des petits trous qu’ils ont sur leur carapace ou sur leur corps, et ainsi, via des canaux, l’oxygène est délivré aux différents tissus. Plus l’insecte est grand, plus il aura besoin d’une longue trachée pour que l’oxygène arrive dans tout le corps. Seulement, l’ouverture entre les pattes et le corps ne peut pas être agrandie, ce qui limite la possibilité à la trachée de grossir. Les insectes ne peuvent donc pas devenir immenses car leur système respiratoire ne pourrait pas grossir en même temps que le reste de leur corps.

Lire aussi > Les GSM jouent sans doute un rôle dans la mortalité des insectes

Alors pourquoi de gigantesques libellules existaient durant la préhistoire ? Et bien tout simplement parce que l’atmosphère était plus riche en oxygène. Il fallait ainsi moins d’air pour avoir la même quantité d’oxygène. Aujourd’hui, le plus grand insecte vivant sur Terre est un papillon mesurant 35 cm d’envergure, et le plus gros insecte est un coléoptère de 100 g (pour 10 cm de long). D’après les chercheurs, avec le taux d’oxygène actuel, les insectes ne devraient pas dépasser les 15 cm de longueur.

CIM Internet