Paris Match Belgique

Des scientifiques américains clonent pour la première fois un animal en voie de disparition

clone putois animaux

Elizabeth Ann.

Environnement & Animaux

Des scientifiques américains ont réussi à cloner un animal en voie de disparition. Une première.

D’après un article Paris Match France de Léa Bitton

Le petit putois à pieds noirs s’appelle Elizabeth Ann. Il a été créé à partir de cellules de Willa, un autre putois mort il y a plus de 30 ans dont les restes ont été gelés. Selon le US Fish and Wildlife Service (FWS), l’organisme fédéral des États-Unis qui s’occupe de la gestion et la préservation de la faune, Elizabeth Ann est née d’une mère porteuse le 10 décembre dernier. Les scientifiques espèrent qu’elle pourra s’accoupler afin d’aider à sauver cette espèce au bord de l’extinction.

Lire aussi > Elle donne son corps à la science, pour qu’il devienne un cadavre virtuel

L’espèce des putois à pieds noirs a été statuée « disparue » en 1979. Deux ans plus tard, un éleveur du Wyoming découvre une petite population de furets vivant sur ses terres. Un programme d’élevage pour sauver l’espèce est alors créé. Les putois à pieds noirs ont été ajoutés à la liste des animaux clonés en raison de leur population dangereusement faible. Elizabeth Ann donne espoir aux scientifiques qui espèrent pouvoir cloner d’autres putois dans les mois à venir.

« Le clonage génétique est un nouvel outil qui pourrait ouvrir la voie à la conservation des espèces menacées et en voie de disparition en complétant les mesures traditionnelles », a écrit le FWS sur Twitter. « Nous continuons à travailler avec des partenaires pour tirer parti des dernières sciences et technologies afin d’augmenter les chances que les populations sauvages de putois à pieds noirs deviennent autonomes à l’avenir », a poursuivi l’organisme américain.

Les putois à pieds noirs sont si proches de l’extinction qu’environ 120 animaux ont été vaccinés contre la Covid-19 au mois de décembre 2020.

Lire aussi > Cloner son chien ? Le rêve de science-fiction devenu réalité pour les maîtres éplorés

La naissance d’Elizabeth Ann rappelle celle de la brebis Dolly en 1996, premier mammifère à avoir été cloné à partir de cellules d’un animal adulte. Depuis, chats, cerfs, chiens, chevaux, mulets, lapins et d’autres nombreux mammifères ont été clonés.

CIM Internet