Paris Match Belgique

Après la fête, les images d’un Bois de la Cambre aux airs de décharge choquent les internautes

fête bois de la cambre détritus covid polémique

Le parc bruxellois ce jeudi matin. | © Capture d’écran Facebook / @Thomas Gunzig.

Environnement & Animaux

Au lendemain de la fête géante survenue mercredi sur l’une des plaines du Bois de la Cambre, les images de montagnes de déchets laissés sur place en ont laissé plus d’un perplexes.

 

Des airs de soir d’été et un thermomètre qui a frisé avec les 20 degrés dans l’après-midi. Ce mercredi, plusieurs centaines de jeunes se sont laissés aller à une fête improvisée dans le Bois de la Cambre, et on aurait beaucoup de mal à leur en tenir rigueur, tant la vie de ceux de 20 ans semble cadenassée depuis presque un an.

Lire aussi > Les étudiants face au Covid : « Il m’arrive de pleurer parce que je n’en peux plus »

Alors que plusieurs vidéos ont circulé sur les réseaux sociaux, déjà dans la soirée, et que certains s’empressaient de critiquer les étudiants, d’autres images moins glorieuses ont fait surface ce jeudi matin.

Car alors que la fête était finie, de nombreuses personnes ont laissé derrière elles des tas de déchets sur la pelouse du parc. Paquets de chips, canettes de bières et autres paquets de cigarettes vides avaient pris place dans ce qui ressemblait à une décharge à ciel ouvert.

Les images de ce capharnaüm ont fleuri sur les réseaux sociaux ce matin, et certains n’en revenaient tout simplement pas. L’écrivain et scénariste Thomas Gunzig résume bien le sentiment qui domine dans un post Facebook ci-dessous.

Putain les gars ! Faites la fête si vous voulez mais là vous êtes vraiment une bande de porcs bien degeulasses !

Publiée par Thomas Gunzig sur Mercredi 24 février 2021


Comme le note BX1, quelques fêtards de la veille, bien aidés par une maîtresse d’école et ses élèves venus volontairement, sont venus prêter main forte aux services de nettoyage présents sur place.

Lire aussi > Covid-19 et vaccination : Le (rassurant) modèle israélien

De son côté, le bourgmestre Philippe Close a demandé à la police de rappeler les règles aux gens et de, si nécessaire, sanctionner les récalcitrants dans le cas de fêtes comme celle-ci.

CIM Internet