Paris Match Belgique

Ces animaux qui n’existeraient (probablement) pas sans les hommes

Vidéo Environnement & Animaux

« Et l’homme créa… la vache » mais aussi le chien, les poissons rouges ou encore les pigeons. Sans nous, ils ne seraient sûrement pas là.

 

Qui dit le temps de la domestication, dit aussi le temps des inséminations artificielles, des mutations génétiques… Pour rendre les animaux meilleurs pour la production et donc la consommation, ou encore pour les rendre plus « adaptables » pour vivre avec nous, les êtres humains ont en effet donné naissance plusieurs animaux. Et souvent, ce sont des animaux qu’on côtoie depuis tant d’années qu’on oublie qu’ils auraient bien pu ne jamais exister.

Les chiens

Le Canis lupus familiaris est le premier animal à avoir été domestiqué. Aujourd’hui, il existe plus de 300 races de chiens dans le monde. « Le chien est une création de l’homme par sélection artificielle. Il y a 22 000 ans, ce sont les chasseurs-cueilleurs nomades que nous étions alors qui ont sélectionné des loups pour en faire des chiens » explique Pierre Jouventin à Ouest France.

Lire aussi > N’ayons plus peur des loups

Parmi les animaux domestiques, il y a aussi les chats dont les plus de cinquantaines races ont été créés par l’homme et n’existeraient pas, comme par exemple le Ragdoll.

 

Les poissons rouges

Ces petits poissons rouges aux yeux souvent exorbités que l’on gagne aux fêtes foraines, on les doit… à l’homme. Bien qu’ils soient originaires d’Asie Centrale (Sibérie), ces poissons sont les premiers animaux aquatiques à être devenus des animaux de compagnie. Ils ont été élevés et développés autour des années 300, puis ensuite importés au Japon, en Europe et aux États-Unis. Puis ils ont été sélectionnés et croisés par les hommes qui ont fait des poissons rouges différents de par leur taille, leur couleurs… Aujourd’hui, il existe plus de 125 variétés de poissons rouges.

 

Certains pigeons

Le Pigeon biset (Columba Livia) et l’homme ont donné naissance depuis des centaines d’années à de nombreuses races elevées « pour la chair, l’ornement ou la course ».

Lire aussi > De la puissance des pigeons

 

Les vaches d’élevage

Plus musclées, avec ou sans cornes, avec des gros pis pour avoir plus de lait… « Il y a 10 000 ans, dans les forêts d’Europe, règnent des colosses aux cornes puissantes appelés aurochs. Puis l’homme invente la domestication et crée la vache. Au fil du temps, l’homme acquiert le pouvoir de modifier les animaux pour qu’ils correspondent à ses désirs. Hyper-productive, garantie sans entretien et sans gaz à effet de serre, la vache du futur se conçoit aujourd’hui en laboratoire« .  Jean-Christophe Ribot en a fait un documentaire surprenant et édifiant qui avait été diffusé sur Arte.

CIM Internet