Paris Match Belgique

Un plastique 100 % biodégradable à partir de déchets de poisson

Un plastique 100 % biodégradable à partir de déchets de poisson

Ce nouveau plastique sera beaucoup plus respectueux de l'environnement. | © Unsplash / Karina Tess

Environnement & Animaux

Heureusement, l’odeur de poisson disparait !

 

Des scientifiques ont mis au point une nouvelle matière entièrement biodégradable à partir de déchets de poisson. Une bonne nouvelle quand on sait que ce n’est pas vraiment le cas des sacs biodégradables actuels. Si on peut éviter l’usage de sacs plastique, cette solution pourrait être extrêmement intéressante pour des emballages ou la confection de vêtements.

Ce sont des chercheurs canadiens qui ont mis au point ce nouveau matériau, révèle The Independent. Ce bioplastique à base d’huile de poisson se décompose beaucoup plus rapidement que les matériaux actuellement utilisés, et surtout, il permet de réutiliser des déchets issus des usines de production alimentaire. Les chercheurs utilisent l’huile extraite de morceaux de saumon laissés après que la chair ait été enlevée et transformée pour la consommation humaine. Les scientifiques ont ajouté à cette huile de l’oxygène, puis du dioxyde de carbone, pour former cette nouvelle matière.

Un plastique 100 % biodégradable à partir de déchets de poisson
© OLI SCARFF / AFP

Utiliser des déchets pour créer une nouvelle matière

« Il est important que nous commencions à concevoir des plastiques avec un plan de fin de vie, qu’il s’agisse de la dégradation chimique qui transforme le matériau en dioxyde de carbone et en eau, ou du recyclage et de la réutilisation », a déclaré Francesca Kerton, l’auteure principale de l’étude. « Lorsque nous commençons le processus avec l’huile de poisson, il y a une légère odeur de poisson, mais au fur et à mesure des étapes, cette odeur disparaît. »

Lire aussi > WWF appelle à lutter quotidiennement contre le plastique

Cette matière révolutionnaire permettrait de remplacer les polyuréthanes, fabriqués à partir de pétrole brut, extrêmement polluants et potentiellement cancérigène. On retrouve cette matière dans les chaussures, les vêtements, l’électroménager mais aussi dans les matériaux de construction. Cette découverte à partir d’huile de poisson permettrait de trouver une solution écologique en créant une matière plus respectueuse de l’environnement, et faite à partir de déchets organiques.

CIM Internet