Paris Match Belgique

Hawaï devient le premier État américain à rejoindre l’Accord de Paris

David Ige, gouverneur d'Hawaï, en décembre 2014. | © Kyodo/MAXPPP

Environnement & Animaux

C’est la première fois qu’un État américain adopte l’Accord de Paris sur le climat.

À moins de deux semaines après que le président Trump a annoncé qu’il retirait les États-Unis de l’accord sur le climat, le gouverneur hawaïen David Ige a signé, au Capitole de l’État, deux projets de loi qui visent à faire d’Hawaï, un endroit plus vert pour vivre.

Lire aussi : Doit-on se réjouir du retrait des États-Unis de l’accord de Paris ?

Comme l’explique le Hawaï News Now, l’une des lois signées mardi 6 juin développe des stratégies et des mécanismes pour réduire les émissions de gaz à effet de serre dans tout l’État, en harmonie avec les principes et les objectifs adoptés dans l’accord de Paris. L’autre loi prévoit d’organiser un groupe de travail qui aura la responsabilité de planifier les pratiques agricoles et aquacoles (issues de production animale ou végétale en milieu aquatique).

« Il est impératif que les États et gouverneurs dirigent une politique écologique »

Lors de la cérémonie, David Ige a déclaré qu’« en tant qu’État insulaire, nous sommes particulièrement conscients des limites de notre environnement naturel. Nous voyons les impacts de nos actions », avant d’affirmer qu’« à l’heure actuelle, il est temps que les États et les gouverneurs mettent en place une politique écologique ». Différents maires ont également exprimé leur soutien sur les promesses de l’Accord de Paris.

CIM Internet