Paris Match Belgique

Tous ces gestes que vous pensiez écolo et qui ne le sont pas

écologie

Vous aussi vous vous trompiez ? | © Unsplash

Environnement & Animaux

Pollution et montée du niveau des océans, l’activité de l’homme influence grandement l’environnement de la Terre.

 

La crise climatique est une réalité. Si les plus grandes nations et marques tentent de réduire leurs émissions de CO2 pour limiter le réchauffement climatique, nous pouvons tous agir à notre manière. Ainsi, nous sommes nombreux à réaliser des efforts au quotidien, en réduisant notre consommation d’eau et en optant par exemple pour une alimentation plus durable. Mais pourtant, certains de nos réflexes que nous pensons « écolo », sont en réalité tout l’inverse. Nous faisons le point.

Réutiliser les bouteilles d’eau en plastique

Contrairement à ce que l’on pourrait penser, remplir à nouveau ses bouteilles d’eau n’est pas une bonne idée. En effet, au contact de l’eau le plastique libère à la longue des solvants toxiques. Un phénomène qui n’est bon ni pour votre santé ni pour l’environnement. De plus, le recyclage de certains composants, comme le plastique, est très énergivore. En conséquence, le recyclage peut même s’avérer contre productif. On vous conseille donc de troquer définitivement les bouteilles en plastiques contre des contenants faits en matérieux durables, comme les bouteilles en verre ou en inox.

Lire aussi > Apple vise zéro émission nette de CO2 d’ici dix ans

©Pixabay

S’offrir une liseuse plutôt que des livres papier

La déforestation s’est accelérée ces dernières années, si bien que beaucoup ont décidé d’opter pour la liseuse au détriment du livre classique. Ecologiquement parlant, c’est tout sauf une bonne idée. En effet, les composants électroniques de l’appareil contiennent de nombreux métaux dont l’extraction et la fabrication polluent énormément. Quand le processus de fabrication d’un livre émet 1,3kg de CO2, celui d’une liseuse dépasse lui les 230kg. À titre d’idée, vous devriez lire régulièrement des livres en papier durant 10 ans pour arriver au même niveau de pollution. Vous l’aurez compris, l’impact écologique d’une liseuse se fait à très long terme.

Nettoyer vos PMC et verres avant de les trier

Nous sommes nombreux à avoir l’impression que si nos conserves, bocaux ou bouteilles en verres sont sales, ils ne seront pas recyclés correctement. Par conséquent, nous avons le réflexe de les rincer ou de les laver avant de les jeter. Et pourtant, en agissant de cette manière nous consommons de l’eau, voire de l’énergie si nous utilisons de l’eau chaude, et tout ça pour rien. En effet, cette opération de néttoyage se réalise au centre de tri de toute manière. Pensez-y la prochaine et simplifiez-vous la vie.

Lire aussi > Ces mesures simples qui peuvent ralentir le réchauffement climatique dû au méthane

©Unsplash

Acheter un sapin de Noël artificiel

Un sapin artificiel on peut le réutiliser plusieurs fois, si bien que l’on a tendance à croire qu’il est plus responsable qu’un sapin naturel, mais la réalité est tout autre. Une étude a démontré que ce type de sapin doit être utilisé au moins 20 ans pour être vraiment écologique. Pourtant bien souvent, nous changeons de sapin bien avant cette période. De plus, il n’est pas recyclabe en raison de ses composants, à l’inverse du sapin naturel qui est lui biodégradable. Vous savez donc quoi faire au prochain Noël, en bonus votre maison sentira délicieusement bon.

CIM Internet