Paris Match Belgique

Avec ce phénomène lunaire, les inondations risquent de devenir plus fréquentes

changements climatiques

Tous les 20 ans, le niveau d'attraction de la Lune change. | © Pixabay

Environnement & Animaux

L’influence de l’homme, combinée aux phénomènes naturels, risque bien de générer des inondations dévastatrices lors de la prochaine décennie.

 

Cette semaine, la Belgique et l’Allemagne ont été particulièrement touchées par des inondations historiques. Des milliers de personnes se retrouvent aujourd’hui sinistrées et doivent se reconstruire. Pourtant, un tel phénomène pourrait devenir fréquent. En effet, selon une étude menée par la NASA, en collaboration avec l’Université de Hawaï, le futur changement d’orbite de la Lune au cours des années 2030 pourrait avoir des conséquences désastreuses.

Lire aussi > La Nasa et l’ESA forment un partenariat pour mieux observer le changement climatique

Combiné aux changements climatiques, ce phénomène lunaire pourrait engendrer des inondations dévastatrices sur les côtes partout à travers le monde. Rappelons, c’est à présent un fait établi, que le réchauffement climatique génèrera inévitablement une augmentation et une intensification des phénomènes naturels extrêmes tels que les tornades, les ouragans et les crues importantes à l’origine d’inondations.

Combinaison de phénomènes

Pourtant, la variation de l’orbite lunaire est un phénomène tout à fait naturel. Ainsi, tous les 20 ans plus ou moins, le niveau d’attraction de la Lune évolue puisque la position de cette dernière vis à vis de la Terre change elle aussi. « Pendant la moitié de ce cycle, le phénomène provoque des marées hautes plus faibles et des marées basses plus fortes. Pendant l’autre moitié du cycle, les marées sont amplifiées, avec des marées hautes plus fortes et des marées basses plus faibles” , explique la Nasa dans la revue scientifique Nature Climate Change. Les ravages du réchauffement de la planète, cumulés à la force gravitationnelle de la Lune et à l’élévation constante du niveau des mers, risquent donc d’entraîner la formation beaucoup plus fréquente d’inondations majeures.

Les inondations que la Belgique a connu cette semaine sont certainement les plus graves de toute l’histoire du pays. Un appel aux dons a d’ailleurs été lancé par la Croix Rouge afin d’aider toutes ces personnes qui se retrouvent aujourd’hui sans rien.

CIM Internet