Paris Match Belgique

Bonne nouvelle, les incendies en Grèce seraient enfin maîtrisés

Une catastrophe environnementale sans précédent. | © Belga

Environnement & Animaux

Les violents incendies qui ont ravagé plus de 100.000 hectares en Grèce depuis la fin juillet sont maîtrisés, a assuré vendredi à l’AFP un porte-parole des pompiers.

« Depuis hier (jeudi), il n’y a plus de front actif majeur, juste des poches éparses » , a déclaré à l’AFP un porte-parole des pompiers, à la faveur des précipitations tombées sur plusieurs régions et à la chute des températures.

Les équipes de pompiers déployés par centaines, avec des renforts étrangers, restaient toutefois en alerte face aux risques de résurgence sur l’île d’Eubée, frappée la plus durement par ces feux, et dans la région d’Arcadie, sur la péninsule du Péloponnèse, selon la même source.

Des vents importants sont attendus durant le week-end, susceptibles de propager rapidement d’éventuels départs de feu.

©Belga

Des régions ravagées

Des centaines d’habitations et de petites entreprises ont été emportées dans les flammes qui ont ravagé l’île d’Eubée, à 200 km au nord-est d’Athènes, mais aussi une partie du Péloponnèse et la grande périphérie d’Athènes depuis le 27 juillet.

Ces incendies provoqués par des températures caniculaires début août ont également provoqué des dégâts environnementaux considérables.

Le Premier ministre Kyriakos Mitsotakis a évoqué une catastrophe environnementale sans précédent qu’il a directement reliée au changement climatique.

©Belga

Lire aussi > En Grèce, plus de 100 000 hectares ont brûlé depuis début août

« Je souligne qu’il ne s’agit pas d’un changement climatique, mais d’une crise climatique. Et nous, en tant que pays, en faisons partie » , a-t-il déclaré lors d’une conférence de presse à Athènes, jeudi. Kyriakos Mitsotakis a annoncé qu’il étudierait, lors du prochain sommet des pays méditerranéens, la possibilité d’une coopération dans la lutte contre les incendies et a également remercié explicitement 24 pays pour leur aide internationale.

« Il est nécessaire de changer notre façon de penser » , a déclaré le Premier ministre. Il serait par exemple envisageable d’acheter des canadairs en partenariat avec l’Australie. Ceux-ci pourraient être utilisés en Grèce durant l’été, lorsque c’est l’hiver en Australie.

Par Belga 

CIM Internet