Paris Match Belgique

L’éruption d’un volcan sous-marin dans le Pacifique a été mesurée jusqu’en Écosse (VIDEOS)

L'éruption d'un volcan sous-marin dans le Pacifique a été mesurée jusqu'en Écosse (VIDEOS)

L'explosion a été capturée par les satellites. | © Twitter

Environnement & Animaux

La menace de tsunami a été déclarée terminée.

 

Des vues saisissantes prises de l’espace ont montré le moment de l’éruption vendredi du Hunga Tonga-Hunga Ha’apai, sur une des îles inhabitées des Tonga: un énorme champignon de fumée et de cendres, et une vague immédiatement déclenchée. Des vagues de 1,2 mètre ont déferlé sur la capitale des Tonga, où les habitants ont déclaré avoir fui vers les hauteurs, laissant derrière eux des maisons inondées, tandis que des pierres et de la cendre tombaient du ciel. « Le sol a tremblé, la maison entière était secouée. Ça venait par vagues. Mon jeune frère pensait que des bombes explosaient près de chez nous », a raconté une habitante des Tonga. Quelques minutes plus tard, l’eau a envahi leur maison, et elle a vu le mur d’une maison voisine s’écrouler.

L’éruption a déclenché des tsunamis dans le Pacifique, avec des vagues de 1,74 mètre mesurées à Chanaral, au Chili, à plus de 10 000 kilomètres de là, et des vagues plus petites observées le long de la côte Pacifique, de l’Alaska au Mexique. Des vagues d’environ 1,2 mètre ont frappé la côte Pacifique du Japon. En Californie, la ville de Santa Cruz a été touchée par des inondations dues à un raz-de-marée généré par le tsunami, selon des vidéos partagées par le service météorologique national américain. Le Pérou, où des « vagues anormales » ont été observées, selon la Défense civile, a fermé 22 ports par précaution et la police a indiqué avoir secouru 23 personnes sur la côte, sans préciser dans quelles circonstances.

L’Institut géologique américain (USGS) a enregistré l’éruption de samedi comme équivalente à un tremblement de terre de magnitude 5,8 à une profondeur nulle. L’éruption a duré huit minutes et a envoyé des panaches de gaz, de cendres et de fumée à plusieurs kilomètres dans les airs. L’éruption était si puissante qu’elle a même été entendue en Alaska, a tweeté l’Institut de géophysique de l’Université d’Alaska à Fairbanks. La station météorologique de Fife, en Écosse, a déclaré sur Twitter qu’il était « tout simplement incroyable de penser à la puissance qui peut envoyer une onde de choc dans le monde entier », après que l’éruption eut provoqué un saut dans son graphique de pression atmosphérique.

Le volcan sous-marin Hunga-Tonga-Hunga-Ha’apai, situé à environ 65 km de la capitale tongienne Nuku’alofa, avait émergé lors d’une éruption en 2009, et avait craché tant de gros rochers et de cendres dans l’air en 2015 qu’une nouvelle île de deux kilomètres de long sur un kilomètre de large et 100 mètres de haut s’est formée lorsqu’ils se sont déposés.

Avec l’AFP

Mots-clés:
volcan Tonga
CIM Internet