Paris Match Belgique

Animal Research : Cette nouvelle application vous aidera à retrouver votre animal

Lancement de l'application Animal Research pour les animaux perdus

Une nouvelle appli qui rendra service à bon nombre de propriétaires. | © Pexels / Artem Beliaikin

Environnement & Animaux

Cette nouvelle application permettra de retrouver son animal perdu ou de référencer des animaux errants.

 

L’ASBL Animal Research a présenté mardi sa nouvelle application pour les animaux de compagnie qui ont disparu, disponible depuis samedi sur smartphones, tablettes et via un site Internet. Elle vise à faciliter la recherche, par les propriétaires, de leur animal perdu et la prise en charge, par des professionnels, de ceux trouvés errants, blessés ou décédés sur la voie publique.

L’application permet notamment de signaler la présence d’un animal et de consulter les signalements publiés dans la zone concernée. Les utilisateurs peuvent se contacter entre eux. Des coordonnées de vétérinaires, de refuges et de services communaux de voirie situés à proximité de l’endroit où l’animal a été vu sont également mentionnées.

Des refuges annonceront leur trouvaille

À ces fonctionnalités de base s’ajoute un pack d’outils plus poussés – avec entre autres des notifications et la recherche de concordances entre les signalements – qui peuvent être achetés par les communes intéressées d’en faire profiter leurs riverains. Auderghem a été la première à y souscrire.

Tout animal entrant dans un des trois grands refuges bruxellois Help Animals, La Croix Bleue et Veeweyde fait l’objet d’une annonce dans l’application. Des contacts sont mis en oeuvre pour élargir le champ d’action aux autres ASBL recueillant des animaux, aux vétérinaires, aux services communaux et aux différentes zones de police.

L’ASBL Animal Research a été soutenu dans ce projet par la ministre wallonne en charge du Bien-être animal Céline Tellier, ainsi que par son homologue bruxellois Bernard Clerfayt. « En Région bruxelloise, des centaines d’animaux sont trouvés chaque année sur la voie publique », a observé le ministre bruxellois. « Ces situations sont une source de stress importante pour l’animal et pour son maître. C’est la raison pour laquelle j’ai voulu soutenir le développement d’une interface qui permet de les réunir rapidement. Il faut également insister sur l’importance de l’identification des chiens et des chats. »

Avec Belga

CIM Internet