Paris Match Belgique

Un « énorme séisme silencieux » a provoqué un tsunami mondial en août 2021

tsunami

Image d'illustration. | © Unsplash.

Environnement & Animaux

Le 12 août 2021, un gigantesque séisme s’est produit sous la croûte océanique sans avoir été détecté.

D’après un article Paris Match France de DR

C’est une catastrophe mondiale que personne ou presque n’a remarquée… Dans une étude publiée le 8 février par la revue Geophysical Research Letters, des scientifiques ont analysé une série de cinq séismes survenus le 12 août 2021 dans les îles Sandwich du Sud, à près de 45 000 mètres sous la croute océanique.

Lire aussi > Qu’est-ce que le tsunami de glace qui s’est abattu sur le Canada ?

Si le premier a été mesuré à 7,5 sur l’échelle de Richter, c’est le troisième, situé beaucoup plus près de la surface, qui s’est avéré être un véritable monstre d’une magnitude de 8,2. Ses effets ont été colossaux : il a généré des vagues à des milliers de kilomètres de sa source. Le tsunami causé par le tremblement de terre, bien que peu sensible, s’est propagé à travers le monde entier pour atteindre l’Atlantique Nord, le Pacifique et l’océan Indien. Les marégraphes ont enregistré des pics de plusieurs centimètres à près de 10 000 kilomètres dans certains cas.

Or, ce gigantesque tremblement de terre n’a laissé aucune trace dans les données qu’utilisent habituellement les scientifiques pour surveiller l’activité sismique sur la planète. « Ce troisième séisme est spécial car il était énorme et silencieux » explique Zhe Jia, sismologue au California Institute of Technology, au site Phys.org. « Dans les données que nous examinons normalement, il était presque invisible. » La « signature » de ce tremblement terre, bien que beaucoup plus puissant, a été masquée par le premier de la série.

Lire aussi > Pourquoi le tsunami en Indonésie n’a pas été détecté

Cette incroyable discrétion pour un évènement d’une telle intensité pose beaucoup de questions et suscite quelques inquiétudes : « Nous devons repenser notre façon d’atténuer les risques de tremblement de terre et de tsunami », poursuit Zhe Jia. « Pour cela, nous devons être capables de caractériser rapidement et avec précision la taille réelle des grands tremblements de terre, ainsi que leurs processus physiques. »

CIM Internet