Paris Match Belgique

L’État australien devra protéger les koalas et leurs habitats

Les recherches suggèrent que la population de koala dans le Queensland a diminué d'environ 50% depuis 2001. | © Pixabay

Environnement & Animaux

L’Australie a reconnu les koalas comme une espèce en danger d’extinction.

 

Après une chute de population dramatique le koala a été reconnu comme une espèce en danger d’extinction. Cette décision fait suite à une baisse drastique de leur population ces dernières années. En cause : l’eucalyptus. Selon Al Jazeera, un dérèglement sans précédent de leur environnement a causé une disparition de la quantité de plants d’eucalyptus sur le continent australien. Ce contexte environnemental a poussé le gouvernement australien a prendre des décisions drastiques. Mais finalement, reconnaitre les koalas comme une espèce en danger d’extinction aura des conséquences positives.

Lire aussi > Au Brésil, une cité balnéaire disparaît sous la mer

La ministre de l’environnement, Sussan Ley, affirme que les koalas « disposeront d’une meilleure protection dans les territoires de New South Wales, Queensland et autour de la capitale australienne ». Elle ajoute que « l‘impact d’une sécheresse prolongée suivi des incendies de cet été et l’impact cumulée des maladies, de l’urbanisation et de la perte de leur habitat naturel, nous pousse à protéger davantage cette espèce ». Ce statut conféré aux koalas oblige concrètement l’Australie à déployer des moyens dans leur préservation. La loi australienne sur l’environnement va devoir protéger ces animaux et leur habitat.  

C’est un jour sombre pour l’Australie. 

Cela fait longtemps que les associations de protection de l’environnement et les personnes engagées cherchent à préserver les populations de koalas. Les recherches suggèrent que la population de koala dans le Queensland a diminué d’environ 50% depuis 2001. La région du New South Wales est encore plus touchée par ce phénomène avec une diminution d’au moins 62%. « Nous n’aurions jamais du laisser faire les choses jusqu’à perdre un symbole de notre nation. C’est un jour sombre pour l’Australie », a regretté la ministre de l’environnement. « Cela doit être un signal d’alarme pour l’Australie et le gouvernement qui doit agir encore plus rapidement pour protéger les environnements naturels et se pencher sur les effets du changement climatique »

CIM Internet