Paris Match Belgique

Ces régions du monde seront inhabitables d’ici 2050 à cause des températures trop élevées

Ces régions du monde seront inhabitables d'ici 2050 à cause des températures trop élevées

Les scientifiques considèrent que l'indice wet bulb le plus élevé auquel on peut résister est 35°C pendant six heures. | © Unsplash / jack atkinson

Environnement & Animaux

Dans ces régions, le corps humain n’arrivera plus à se refroidir, ce qui pourra provoquer la mort.

 

Selon le dernier rapport du Giec (Groupe d’experts intergouvernemental sur l’évolution du climat), la planète s’est déjà réchauffée de près d’1,1°C. Un signal alarmant quand on sait que la limite fixée par l’Accord de Paris aura déjà de graves conséquences sur le climat, dont certaines seront irréversibles. Avec 1,5°C de plus au mercure par rapport au niveau préindustriel, on aura quatre fois plus souvent des canicules sur notre planète.

Le réchauffement climatique a des conséquences désastreuses sur les humains et leur environnement. Pour mieux identifier ces répercussions, les scientifiques utilisent le « wet bulb », un indice pour mesurer l’inconfort lié à la chaleur et les risques sur notre santé. Concrètement, il permet de mesurer la faculté de notre corps à se refroidir grâce à la sudation. Cet indice est très important car à partir du moment où le corps n’arrive plus à se refroidir, la chaleur devient mortelle pour notre organisme.

L’Égypte, l’Iran et l’Éthiopie auront des températures trop élevées

Les scientifiques considèrent que l’indice wet bulb le plus élevé auquel un humain peut résister est 35°C pendant six heures. Si la Nasa a déjà relevé des wet bulbs au-dessus de 35°C depuis 2005 – au Pakistan ou dans le golfe Persique – la majorité des régions chaudes n’excèdent pas en général les 25 ou 27°C.

Lire aussi > Les étés pourraient devenir « trop chauds pour les humains »

Grâce à des modélisations, la Nasa a pu déterminer des régions du monde où il fera bientôt trop chaud pour pouvoir y vivre. Dans 30 ans, ce sera déjà le cas du sud de l’Asie, du golfe Persique (Iran, Oman, Koweït), et des pays bordant la mer Rouge (Égypte, Arabie saoudite, Soudan, Éthiopie, Somalie, Yémen). D’ici 2070, l’est de la Chine, des États américains du midwest (comme l’Arkansas, le Missouri et l’Iowa) une partie de l’Asie du Sud-Est et du Brésil dépasseront régulièrement la limite des 35°C pour leur wet bulb.

Ces régions du monde seront inhabitables d'ici 2050 à cause des températures trop élevées
© DR / via Infogram
CIM Internet