Paris Match Belgique

Journée mondiale de la tortue : vont-elles disparaître ?

Serpents, tortues, iguanes… 21 % des espèces de reptiles pourraient disparaître, selon une étude publiée par "Nature". | © Pixabay

Environnement & Animaux

Le 23 mai est la journée mondiale des tortues. L’occasion de parler de ces reptiles malheureusement, comme beaucoup d’espèces, menacés d’extinction.

 

La tortue fait rêver. Les clichés répandus d’elles les montrent dans des eaux bleues sous un soleil d’été, ou sur des plages de sables fins alors qu’elles viennent de pondre leurs oeufs. Mais derrière ces magnifiques images, se cache une réalité bien moins jolie. Selon une étude internationale publiée dans le magasine scientifique Nature, 21% des espèces de reptiles sont menacées d’extinction. Cela comprend les lézards, les serpents, les tortues… Concrètement, la moitié des tortues sont en péril. Le danger pour elles vient principalement des captures pour le commerce international ou pour une consommation locale. Un tiers des 351 espèces répandues dans le monde risquent de disparaître, et ce, juste à cause de leur capture.

Le changement climatique en cours aura des conséquences sur bon nombre de ces espèces.

Sur le long terme, un autre problème se pose. Neil Cox, premier coauteur de l’étude et directeur de l’unité d’évaluation de la biodiversité de l’UICN (Union internationale pour la conservation de la nature), a précisé à nos confrères de Reporterre quels dangers se présentent pour la faune reptilienne. « De nombreuses espèces de reptiles dans les zones arides sont sensibles à une modification même limitée de l’habitat. Le changement climatique en cours aura des conséquences sur bon nombre de ces espèces, en modifiant la fenêtre thermique dans laquelle de nombreux reptiles peuvent persister, explique Neil Cox. Notre étude s’est limitée aux impacts directs actuels du changement climatique, mais nous prévoyons fortement que de nombreux autres reptiles des régions arides seront menacés. » Les prévisions ne sont pas optimistes, mais il est possible d’agir.

Comment agir ?

Ce 23 mai est une journée idéale pour s’intéresser à la préservation des espèces reptiliennes, et spécialement les tortues. Face aux dangers qui menacent ces dernières, l’organisation à but non lucratif American Tortoise Rescue a fondé la Journée mondiale de la tortue il y a 19 ans afin de permettre de célébrer et de protéger l’une des plus anciennes créatures au monde. L’idée est de réagir face à la disparition rapide des tortues. Elles sont menacées par la contrebande, la destruction de leur habitat et le commerce des animaux de compagnie. Ce sont des éléments pour lesquels même en Belgique, nous pouvons agir.

Les tortues de Floride sont une des espèces les plus répandues en Belgique.

Aussi, l’ONG propose plusieurs gestes à adopter, pour essayer de préserver les tortues. Premièrement, si vous désirez une tortue de compagnie, ne l’achetez pas dans une animalerie, mais adoptez-la dans un refuge. Il vaut mieux signaler les ventes illégales de tortues aux refuges d’animaux près de chez vous. Ensuite, si vous croisez une tortue, ne la sortez jamais de son habitat, sauf si elle est malade ou blessée. Enfin, il est possible que cela arrive en Belgique cet été, si vous voyez une tortue traverser la route, transportez-la de l’autre côté de la route. Si vous la ramenez à son point d’origine, elle tentera de traverser à nouveau.

CIM Internet