Paris Match Belgique

Voici les nouvelles mesures prises pour restaurer la nature de la mer du Nord

mer du nord preservation environnement

Image d'illustration. | © Unsplash.

Environnement & Animaux

Les autorités ont présenté lundi de nouvelles mesures destinées à mieux protéger trois habitats essentiels de la mer du Nord : les lits de gravier, les bancs d’huîtres et les bancs de vers tubicoles. Cette démarche de restauration a été dévoilée à Ostende par le vice-Premier ministre et ministre de la Mer du Nord, Vincent Van Quickenborne, et le service Milieu marin du SPF Santé publique.

L’augmentation des températures, l’acidification de l’eau de mer, la pollution et la perturbation des fonds marins menacent le milieu marin. En raison de ces pressions, les lits de gravier et les lieux où vivent les vers tubicoles s’appauvrissent. Les bancs d’huîtres plates européennes, réputés pour leur biodiversité, ont disparu au début du 20e siècle en raison des maladies et de la surpêche, constatent les scientifiques.

Ceux-ci sont convaincus que la protection de la nature existante ne suffit plus. Il convient d’aller plus loin et d’entamer une démarche de restauration de la nature. « Il faut intervenir pour réparer les dommages que les activités humaines ont causés aux écosystèmes naturels. Des écosystèmes sains et bien développés constituent en outre un tampon contre les changements climatiques. Ils peuvent également contribuer à la qualité de l’eau et offrir des avantages pour la pêche et le tourisme côtier. »

Sauver les « forêts primitives de la mer »

Les premières formes de restauration porteront sur les lits de gravier, les bancs d’huître et les vers tubicoles. Les mesures visant à préserver ces habitats consistent notamment à réduire la pression exercée par les activités de perturbation du fond, et à déterminer les emplacements pour le déversement de nouveaux graviers et la construction de bancs d’huîtres.

Les lits de gravier ont une fonction importante en tant que lieux de reproduction et de nurserie pour de nombreuses espèces. Ils sont essentiels pour les espèces qui ont besoin d’un substrat dur pour pondre leurs œufs, comme la sépiole d’Atlantique (ou petite seiche), les petits gastéropodes ou petits coquillages, ajoutent les scientifiques.

Quant aux bancs d’huîtres plates européennes, ils filtrent l’eau et, avec leurs nombreux coins et recoins, offrent des cachettes et des endroits où toutes sortes de jeunes vies peuvent grandir. L’expert néerlandais Hein Sas les qualifie de « forêts primitives de la mer. »

Le ver tubicole, lui, construit un tube avec des grains de sable. Les agrégations de vers tubicoles constituent un habitat important pour de nombreuses espèces, notamment un certain nombre d’espèces à longue durée de vie et à croissance lente.

Avec Belga

CIM Internet