Paris Match Belgique

Qu’est-ce que la « canicule marine » qui touche la Méditerranée ?

mer Méditerranée

La mer Méditerranée est en surchauffe. | © Unsplash

Environnement & Animaux

Bientôt, entrer crescendo dans la fraîche mer Méditerranée ne sera bientôt plus qu’un souvenir. Les températures de l’eau ont en effet atteint des records cet été dans l’Ouest, allant jusqu’à 30°C. D’habitude, à la mi-juillet, les températures ne dépassent pas les 22°C aux larges des côtes méditerranéennes françaises.

« À partir de 30 degrés, la reproduction des huîtres n’est quasiment plus possible »

En cause ? Le réchauffement climatique, qui provoque des canicules marines plus fréquentes et intenses. Celles-ci se produisent lorsque les températures dépassent largement les seuils normaux sur une période d’au moins cinq jours. Entre 1925 et 2016, le nombre de jours annuels de vagues de chaleur marines dans le monde a augmenté de plus de 50%.

Les premières victimes sont bien sûr les écosystèmes marins, mais les humains seront bientôt les prochains à en subir les conséquences. D’abord parce que ces écosystèmes nous rendent plusieurs services alimentaires et médicamenteux. À titre d’exemple, « à partir de 30 degrés, la reproduction des huîtres n’est quasiment plus possible », explique le biologiste marin Stéphane Pouvreau au Parisien. On observe aussi une modification de la migration de certains poissons selon Marc Schneiderlin, pêcheur à Antibes, qui constate l’absence de ces derniers.

Des conséquences dévastatrices

Autres conséquences ? Des montées des eaux (quand l’eau augmente de température, son volume se dilate et peut donc s’élever) mais aussi des orages et des pluies plus importantes en automne (dûs à la combinaison de mer chaude et de météo qui commence à se dégrader). Rappelons qu’au-delà de la mer Mediterranée, les vagues de chaleur marines ont provoqué un blanchiment massif des récifs coralliens sur l’ensemble de la planète au cours des dernières décennies. La seule solution ? Maîtriser nos émissions et tenir nos résolutions prises durant la Cop26. En attendant, la canicule maritime en cours en Méditerranée devrait durer jusqu’aux alentours du 5 août.

CIM Internet