Paris Match Belgique

« Dommages climatiques majeurs » causés par les fuites des gazoducs Nord Stream

gazoduc

Les fuites des gazoducs Nord Stream. | © Belga

Environnement & Animaux

L’agence allemande de protection de l’environnement (UBA) s’est dite préoccupée mercredi par les fuites de méthane des gazoducs Nord Stream 1 et 2 dans la mer Baltique.

Selon ses estimations, les dommages entraînent quelque 7,5 millions de tonnes d’équivalents de CO2 – mesure métrique utilisée pour comparer les émissions de divers gaz à effet de serre sur la base de leur potentiel de réchauffement global -, soit environ 1% des émissions annuelles de l’Allemagne.

L’UBA estime que les fuites libéreront 0,3 million de tonnes de méthane dans l’atmosphère. L’agence environnementale a appelé les exploitants des gazoducs et les instances régulatrices allemandes à pomper imm&eacu te;diatement le gaz restant de toutes les parties des gazoducs situés sous la mer Baltique. « Les fuites représentent un dommage colossal aux proportions inimaginables », a dénoncé le directeur fédéral de l’agence Sascha Müller-Kraenner dans un communiqué.

Les autorités danoises et suédoises ont détecté cette semaine trois fuites dans les gazoducs Nord Stream, qui relient la Russie et l’Allemagne, toutes à hauteur de l’île danoise de Bornholm dans la mer Baltique. Une fuite concerne Nord Stream 2 et deux Nord Stream 1. L’Union européenne et l’Otan évoquent un possible sabotage.

Avec Belga

CIM Internet