Paris Match Belgique

Jets de lave et colonnes de fumées…les images spectaculaires du volcan Stromboli

volcan stomboli

Image d'illustration. | © Belga Images

Environnement & Animaux

Le 9 octobre dernier, l’activité du Stromboli s’est soudainement accélérée. Depuis, le volcan sicilien se déchaîne sous le regard attentif des scientifiques de l’Institut national de géophysique et de volcanologie (INGV).

D’après un article Paris Match France de Camille Hazard

Le Stromboli a une nouvelle fois rugi. Depuis le 9 octobre, les scientifiques de l’île volcanique des îles Éoliennes, au nord de la Sicile, observent avec attention son activité. L’Institut national de géophysique et de volcanologie (INGV) est sur le qui-vive, relayant chaque jour, un rapport, pour alerter les habitants de l’île sur la situation. Mais ces derniers sont inquiets. «Iddu» -le surnom donné au volcan par les locaux- expulse quotidiennement de la lave et de gigantesques panaches de fumée. Des coulées ont même atteint la mer Tyrrhénienne.

Le spectre de l’année 2019 est toujours présent. «À Stromboli, on vit des heures de peur», a relaté le Corriere della Sera. Selon Courrier International, environ 600 personnes (résidents et touristes) se trouvent actuellement sur l’île. Le Département italien de la protection civile a fait passer l’alerte du jaune à l’orange et a déclaré dimanche 9 octobre qu’«une situation de déséquilibre volcanique» était toujours présente. «La population de l’île est invitée à se tenir informée et à suivre strictement les indications fournies par les autorités locales de protection civile», ont ainsi prévenu les autorités.

Le Stromboli est imprévisible. Deux énormes explosions avaient retenti le 3 juillet 2019 sur le versant centre-sud du cratère principal, provoquant la mort d’un randonneur sicilien de 35 ans. «Le mécanisme des éruptions paroxystiques du Stromboli n’est pas seulement lié au schéma classique du magma surgissant des profondeurs du volcan, il dépend aussi de phénomènes accidentels […], causés par exemple par l’obstruction des conduits superficiels. Ce qui est extraordinaire dans ces phénomènes, c’est leur timing : le seuil critique provoquant une éruption peut être atteint en quelques dizaines de secondes seulement», a expliqué le volcanologue Marco Viccaro.

Mots-clés:
volcan éruption
CIM Internet