Paris Match Belgique

La COP27 réaffirme l’objectif d’1,5°C et demande une réduction rapide et profonde des émissions

La COP27 se finit sur un bilan contrasté

"Trop de parties ne sont pas prêtes à faire des efforts". | © Belga

Environnement & Animaux

La décision finale de la COP27, à Charm el-Cheikh, réaffirme l’un des principaux objectifs de l’accord de Paris qui est de limiter le réchauffement mondial à 1,5°C par rapport à l’ère pré-industrielle.

Le texte adopté souligne en outre le besoin urgent « de réductions immédiates, profondes, rapides et durables » des émissions mondiales de gaz à effet de serre et salue les derniers rapports du Giec, le groupe intergouvernemental sur l’évolution du climat, qui mettent en évidence le fait que chaque fraction de degré augmente les effets délétères des changements climatiques.

Lire aussi > Réchauffement climatique : Les températures belges semblent augmenter plus vite que la moyenne mondiale

Le leader de la délégation européenne, Frans Timmermans, a toutefois regretté en séance plénière le manque d’ambition affiché par de nombreux pays à Charm el-Cheikh. « Trop de parties ne sont pas prêtes à faire des efforts accrus, certains pays ont même voulu revenir en arrière par rapport au pacte de Glasgow », adopté l’an dernier à la COP26 et dont l’objectif principal était de « garder en vie » l’objectif d’1,5°C, a déploré le vice-président de la Commission européenne.

Pour avoir une chance de contenir le réchauffement à 1,5°C, la communauté internationale va devoir réduire les émissions de gaz à effet de serre de 43% en 2030 par rapport à 2019. Et ce, alors que les émissions mondiales continuent à augmenter.

  • Par Belga 
CIM Internet