Paris Match Belgique

Les images de Iakoutsk, la ville la plus froide du monde où il a fait -62,7°C

lakoutsk

Habitante de Iakoutsk. | © Vadim Skryabin/TASS

Environnement & Animaux

A Iakoutsk, en Sibérie, le mercure est descendu sous les -62°C, un record. La ville est enveloppée dans un brouillard de glace.

 

D’après un article Paris Match France de Camille Hazard

Un vague de froid traverse de nouveau la France. Ce lundi, Météo France enregistrait des températures de -7°C en Bretagne, 1°C à Toulouse ou encore -9°C à Bourg-Saint-Maurice. Une douceur printanière pour les habitants de Iakoutsk où le mercure est descendu sous les -62°C. La capitale de la République russe de Sakha, nichée dans l’est de la Sibérie, a en effet connu un record de température ces derniers jours. D’après CNN, il a fait -62,7°C dans cette grande cité de 355.000 âmes.

Les hivers de Yakoutsk sont extrêmes. A tel point que le froid pose de sérieux risques physiques. L’air est suffisamment glacial pour engourdir la peau exposée, faisant des engelures, un danger constant. «Vous ne pouvez pas combattre (le froid), a déclaré à Reuters un habitant recouvert de deux écharpes et de plusieurs couches de gants, de chapeaux et de cagoules. «Soit vous vous adaptez et vous vous habillez en conséquence, soit vous souffrez».

Des photos de Yakoutsk prises ce lundi 23 janvier révèlent une ville enveloppée dans un brouillard glacé. Cela se produit lorsque le climat est si froid que l’air chaud dégagé par les maisons, les humains ou des voitures ne parvient pas s’élever dans l’atmosphère. La ville avait marqué les esprits pendant la crise du Covid-19. D’importants feux de forêt en Sibérie avaient atteint ses environs. Des orages secs avaient provoqué trois incendies dans les alentours dans une région qui a connu des records de chaleur. L’été, le mercure atteint les 30°C.

Iakoutsk, capitale de la République russe de Sakha, nichée dans l’est de la Sibérie, a en connu un record de température ces derniers jours. ©REUTERS
D’après CNN, il a fait -62,7°C dans cette grande cité de 355.000 âmes.Les hivers de Yakoutsk sont extrêmes. A tel point que le froid pose de sérieux risques physiques. ©Vadim Skryabin/TASS/Sipa
L’air est suffisamment glacial pour engourdir la peau exposée, faisant des engelures, un danger constant. «Vous ne pouvez pas combattre (le froid), a déclaré à Reuters un habitant recouvert de deux écharpes et de plusieurs couches de gants, de chapeaux et de cagoules. «Soit vous vous adaptez et vous vous habillez en conséquence, soit vous souffrez.»  ©Vadim Skryabin/TASS/Sipa
Des photos de Yakoutsk prises ce lundi 23 janvier révèlent une ville enveloppée dans un brouillard glacé. ©Vadim Skryabin/TASS/Sipa
Cela se produit lorsque le climat est si froid que l’air chaud dégagé par les maisons, les humains ou des voitures ne parvient pas s’élever dans l’atmosphère.Sur un marché aux poissons de la ville. Nul de besoin de congélateurs. ©Vadim Skryabin/TASS/Sipa USA/44014433/BF/2301231340
La tenue locale. ©REUTERS
Lors d’un bain glacé par -40°C pour l’Épiphanie orthodoxe, le 18 janvier dernier. ©Vadim Sktyabin/TASS/Sipa
Mots-clés:
russie froid
CIM Internet