Paris Match Belgique

Panique dans les eaux de Washington : une évasion massive de saumons d’élevage inquiète les pêcheurs

Les saumons auraient profité de l'éclipse pour se faire la malle... | © Flickr : Norsk Havbrukssenter

Environnement & Animaux

Ce samedi 19 août, des milliers de saumons ont profité de l’éclipse pour s’échapper de leur zone d’élevage.

Pêcheurs, à vos filets ! L‘État de Washington lance un appel d’urgence : venir pêcher le plus de saumons possible dans les eaux autour des îles San Juan. Aucune restriction sur les heures, la taille ou la limite. Comprenez : buffet à volonté.

Si la nouvelle pourrait faire croire à une blague, la raison de cette soudaine ouverture de la pèche n’a rien de drôle. Elle serait même plutôt préoccupante.

Sauve qui peut

Un filet retenant près de 300 000 saumons de l’Atlantique dans une pisciculture près de Cypress Island, dans l’État de Washington, a cédé le 19 août. Laissant s’échapper des milliers de saumons dans les eaux de la région. La cause de cette évasion massive ? L’eclipse solaire du 21 août.

Lire aussi > Les Américains « émus aux larmes » devant l’éclipse totale

En effet, afin de justifier l’incident, la compagnie Cooke Aquaculture Pacific a évoqué les marées exceptionnellement hautes et les forts courants générées par le phénomène céleste. « Les marées sont causées par la force gravitationnelle de la Lune, et à moindre degré du Soleil, sur la Terre », a expliqué l’entreprise dans un communiqué. « L’alignement des deux provoque une montée du niveau des mers plus importante que la normale. »

Capture d’écran Twitter.

Espèces menaçantes et menacées

Si le département de la Faune et des Pêches de l’État de Washington (WDEW) a exhorté les pêcheurs et le public de capturer le plus de poissons possible, c’est pour une raison bien précise. La crainte que les saumons d’Atlantique s’en prennent aux réserves de nourriture des saumons locaux.

« Vous ne voulez simplement pas ces saumons d’élevage dans les eaux de Washington ou n’importe où près de celles-ci », a déclaré Paul Watson de Sea Shepherd au Seattle News. « Ils causent trop de problèmes et transmettent des maladies et des parasites aux populations de saumon sauvage ».

Lire aussi > Le génocide silencieux des requins

Le WDEW l’a spécifié : le saumon d’Atlantique est une espèce particulièrement invasive et nocive pour ses congénères. Le déversement mettrait donc le saumon sauvage indigène plus populaire en danger, en particulier le Chinook menacé d’extinction, un favori du plateau du Nord-Ouest.

L’élevage de poissons remis en cause

Ce mercredi 22 août, la Sea Shepherd Conservation Society a notamment rappelé les risques d’infections provoquées par les poux de mer provenant des élevages de saumons sur les jeunes saumons sauvages.

L’incident aura par ailleurs relancé le débat autour de l‘élevage de poissons, une question très litigieuse dans le nord-ouest du Pacifique. Certaines critiques soulignent que l’échappée des poissons met en évidence les risques potentiels de la pisciculture à ciel ouvert. En cause : la pollution de l’eau provenant de l’alimentation des poissons d’élevage et la propagation de parasites sur les poissons sauvages.

Lire aussi > La pollution des océans a donné le goût du plastique aux poissons

Si l’Alaska a pris la décision d’interdire les fermes piscicoles commerciales, c’est entre autres pour l’éventualité risquée que les saumons puissent s’échapper et nuire aux saumons sauvages de la région.

Washington a la plus grande industrie de l’aquaculture de poissons marins aux États-Unis avec des fermes produisant environ 17 millions de livres de saumons de l’Atlantique chaque année, selon les chiffres de l’État.

CIM Internet