Paris Match Belgique

Texas : face à l’ouragan Harvey, des alligators viennent chercher refuge chez l’habitant

Les autorités du comté de Fort Bend ont prié les habitants de laisser les reptiles tranquilles. | © FBCSO Texas

Environnement & Animaux

Tandis qu’un terrible ouragan s’abat sur le Texas, l’homme n’est pas le seul à fuir la tempête. Les alligators aussi tentent désespérément de trouver refuge.

La météo ne sera plus la seule préoccupation des habitants du Texas qui doivent désormais affronter une nouvelle angoisse : les alligators.

Frappé depuis plusieurs heures par l’ouragan Harvey, le plus puissant aux États-Unis depuis Katrina en 2005, la faune du Texas tremble devant des bourrasques de vent et les pluies torrentielles.

Visiteurs inattendus

Si les inondations, les chutes d’arbres et le dégâts sur les habitations figuraient sur la liste des risques prévisibles, les alligators eux n’en faisaient pas partie. Face à ce « désastre majeur » (pour reprendre les mots du gouverneur du Texas Greg Abbott), certains se sont retrouvés nez à nez avec le reptile.

Lire aussi > Panique dans les eaux de Washington : une évasion massive de saumons d’élevage inquiète les pêcheurs

Désorientés et pris de panique, plusieurs alligators se sont faufilés dans les allées résidentielles pour se réfugier sur les paliers de maison ou sous les voitures.

« Laissez-les tranquilles »

Même si l’animal demeure inoffensif tant qu’on le laisse tranquille, le comté de Fort Bend au Texas a aussitôt rassuré la population en lui exhortant de ne surtout pas bousculer la bête. « Ils recherchent simplement un terrain plus élevé », a précisé le bureau sheriff. « Laissez tranquilles en attendant que l’eau recule », pouvait-on lire sur le compte Twitter du Fort Bend County Sheriff Office.

Sur Facebook, l’association Gator Squad a également informé les habitants que les alligators confus n’étaient ni en quête de nourriture, ni de conflit. « Ils essayent simplement de se protéger de la tempête, comme nous tous », a déclaré l’association en priant les Texans de rester patients et loin de l’animal.

Exode des espèces

Ce n’est pas la première fois que les alligators font leur exode dans les quartiers résidentiels dans des zones touchées par une catastrophe naturelle. En effet, chaque fois que la région connaît des inondations, les bêtes sauvages préférant d’habitude se tenir loin des habitations, ont tendance à pointer le bout de leur queue.

Lire aussi > Feux de forêt : Comment la nature s’en remet-elle ?

Les alligators ne sont d’ailleurs pas les seuls à se manifester dès lors que les eaux montent. D’autres espèces comme les serpents, les fourmis rouges ou encore les rapaces sont dans ces situations également à la recherche d’un abri sûr.

Un air de déjà-vu

Après les inondations de 2015 dans le Lone Star State, des chercheurs avaient déjà enregistré une hausse d’alligators dans les parages. Un phénomène similaire s’était produit en Caroline du Sud après l’ouragan Matthew, ainsi qu’en Floride.

CIM Internet