Paris Match Belgique

La sécheresse persiste depuis un an en Belgique

Photo d'illustration. | © Flickr @Ewan Bellamy

Environnement & Animaux

Après un printemps particulièrement sec, les quantités de précipitations enregistrées pendant l’été 2017 se sont également révélées inférieures aux normales saisonnières sur la plus grande partie du pays, selon les données climatologiques fournies par l’Institut royal météorologique (IRM).

 

Si la station de référence de Uccle a mesuré entre juin et août des quantités normales de précipitations, celles-ci sont cependant toujours inférieures aux moyennes de saison. La tendance constatée pendant l’été 2016 s’est donc poursuivie. Depuis lors, chaque mois s’est révélé plus sec que la normale. Seul le mois de novembre 2016 a fait exception et la situation est identique ailleurs en Belgique.

Lire aussi > Non, l’été belge 2017 n’est pas si pourri que ça

Au cours des douze derniers mois, le déficit pluviométrique le plus important – entre 50 et 60 pc des normales saisonnières – a été mesuré dans une grande partie des provinces de Namur, Luxembourg et du Hainaut alors que l’ouest de la province de Flandre occidentale enregistrait des quantités de précipitations quasi-normales (80 à 95 pc).

Lire aussi > Californie : fin officielle de la crise de sécheresse

 

(Avec Belga)

CIM Internet