Paris Match Belgique

Un requin avec une tête de serpent et 300 dents capturé au Portugal

La bête a été capturée à 700 mètres de profondeur. | © Twitter

Environnement

Un poisson extrêmement rare a été redécouvert au large du Portugal : il est le fruit (terrifiant) du croisement de la morphologie d’un requin et d’un serpent.

Avant, pour décrire le Portugal, on pouvait se référer au porto, au « bacalau » ou aux « azulejos ». Désormais, il faudra compter sur une référence un poil plus terrifiante qu’un beignet de poisson : un véritable monstre marin, qui a refait surface non loin de la côte d’Algarve après plusieurs années sans avoir montré sa frimousse. Si celle-ci ressemble à celle d’un serpent, son corps, lui, est celui d’un drôle de croisement entre un requin et une murène, et peut atteindre près de deux mètres.

Un fossile vivant de 80 millions d’années

Affectueusement baptisé « Chlamydoselachus anguineus », le requin-serpent a été capturé par des scientifiques à 700 mètres de profondeur, dans les eaux portugaises. Si son nom est dérivé de ses curieuses branchies, ce qui rend l’animal le plus spectaculaire, c’est son impressionnante dentition : 300 dents, disposées en 25 rangées, qui lui permettent de mastiquer des poulpes et de plus petits requins. Mais comme le reste de sa famille, il peut ouvrir si grand sa « gueule » qu’il est capable d’engloutir tout cru ses proies.

Lire aussi > Les dents de l’amer : les requins, méconnus et mal-aimés

Pas de quoi se priver de baignade pour autant : la bête nage dans des eaux si profondes que ses interractions avec l’homme sont extrêmement limitées.

 

CIM Internet