Paris Match Belgique

L’Initiative Citoyenne Européenne contre le glyphosate signée par les ministres Fremault et Di Antonio

Des personnes manifestant contre l'utilisation de glyphosate au quartier européen de Bruxelles | © BELGA/DAVID DE MATTEIS

Environnement & Animaux

La ministre bruxelloise de l’Environnement Céline Fremault et son homologue wallon Carlo Di Antonio, ont signé l’Initiative Citoyenne Européenne (ICE) qui vise à interdire le glyphosate en Europe.

L’Initiative Citoyenne Européenne (ICE) appelant à l’interdiction du glysophate, l’herbicide controversé, a été signé par la ministre bruxelloise de l’Environnement Céline Fremault et par Carlo Di Antonio, son équivalent au Gouvernement wallon. L’ICE est conçue pour offrir aux citoyens européens la possibilité d’imposer un sujet à l’agenda de la Commission européenne. Cette initiative doit néanmoins recueillir au minimum un million de signatures provenant d’au moins sept États membres, pour prendre effet. Les promoteurs de cette initiative, 38 ONG dont Greenpeace, se sont regroupés afin « de proposer aux États membres une interdiction du glyphosate, de réformer la procédure d’approbation des pesticides et de fixer à l’échelle de l’UE des objectifs obligatoires de réduction de l’utilisation des pesticides ». Faute de majorité qualifiée des États membres, en juin 2016, la Commission a prolongé de 18 mois l’autorisation du glyphosate afin de permettre à l’Agence Européenne des Produits Chimiques (ECHA) de mener une nouvelle évaluation du produit. Alors que le Centre international de recherche sur le cancer de l’OMS a classé l’herbicide comme « cancérigène probable » l’année précédente.

 

Lire aussi > Cuba : le paradis des abeilles et du miel bio

 

En signant l’Initiative Citoyenne Européenne, les deux ministres de l’Environnement ont rappelé leur opposition à la mise sur le marché du glyphosate alors que le ministre fédéral de l’Agriculture Willy Borsus s’était déclaré favorable au renouvellement de l’homologation. En avril 2016, sur proposition de la ministre Céline Fremault, le gouvernement bruxellois a introduit un arrêté visant l’interdiction de l’utilisation des pesticides contenant du glyphosate. Le parlement wallon a lui approuvé en octobre le projet de décret du ministre Carlo Di Antonio interdisant l’utilisation de tels pesticides, même sur des terrains privés. Lancée fin janvier 2017, l’ICE a jusqu’au 25 janvier 2018 pour atteindre le million de signatures sur la plateforme « Stop glyphosate ».

 

(Avec Belga)

CIM Internet