Paris Match Belgique

La livraison express, un rêve pour les acheteurs en ligne et un cauchemar pour l’environnement

Livraison à domicile

Mieux vaut éviter la livraison express | © Flickr @ CatMacBride

Environnement

Quelques clics, une signature électronique, et magie de l’Internet, le colis commandé arrive dans les 48 heures à domicile. Un luxe moderne qui a un coût pour l’environnement. 

En effet, ainsi que le souligne M. Sanjayan, CEO de Conservation International et chercheur à la UCLA, depuis 2009, rien qu’aux États-Unis, le nombre de colis livrés est passé de 3 milliards à plus de 5 milliards par an, et 75% des Américains avouent faire la plupart de leur shopping en ligne. Et si, techniquement, le shopping en ligne a une plus petite empreinte carbone que le shopping traditionnel, qui implique souvent de prendre l’une ou l’autre forme de transport, quand il s’agit de shopping virtuel avec livraison express, l’empreinte carbone explose et passe à 1.8, contre 1.4 pour le shopping en ligne traditionnel et 1.6 pour le shopping en magasin.

Lire aussi > Quand les nouveaux sites de vente en ligne réinventent la boutique

La raison : pour coller au timing serré, les compagnies doivent fréquemment faire appel à plusieurs facilités de stockage, ce qui explique notamment pourquoi certaines commandes effectuées au même moment sur le même site arrivent dans des paquets séparés. Et afin de ne perdre aucune minute, les camions de livraison ont tendance à être envoyés à moitié pleins, et donc à effectuer plus de trajets. Vous prendrez bien un agrandissement de la couche d’ozone avec votre colis Amazon ?

CIM Internet