Paris Match Belgique

Kate et William sont-ils trop guindés ?

Kate et William sur la photo officielle publiée par Kensington palace, lundi 18 décembre 2017. | © Instagram @kensingtonroyal

People et royauté

Nombreux sont ceux pour qui la photo de Noël de la famille Cambridge manque… d’esprit de Noël.

Dévoilée lundi par Kensington palace, la dernière photographie officielle de la famille Cambridge, destinée à la carte de voeux pour Noël, ne fait pas l’unanimité. Bien sûr, Charlotte et George ont charmé leur monde mais nombreux sont ceux, sur les réseaux sociaux comme parmi les observateurs royaux, qui ont souligné à quel point ce cliché de Noël manquait… eh bien d’esprit de Noël.

Il est un peu froid, c’est vrai, ce portrait de fête. En pied devant un fond gris, posant sans fantaisie, tous les quatre accordés sur des nuances de bleu, Kate, William, George et Charlotte sourient et c’est bien là la seule étincelle de cette photographie. Certes, on ne s’attendait pas à les voir faire le poirier, un dab ou les cornes du diable sur un portrait officiel, diffusé à l’occasion de la plus familiale des fêtes. Pourtant, une plongée dans les archives des Windsor -comme l’a fait le Daily Mail– confirme sans soucis que les membres de “la firme” ont su prendre des poses un peu plus relax.

Les Cambridge eux-même, photographiés par Mario Testino ou encore par le père de Kate, Michael Middleton, ont déjà offert de sympathiques clichés, naturels et lumineux. Cette nouvelle photographie a probablement été prise à l’occasion des quatre ans de George, le petit prince portant la même chemise sur son portrait d’anniversaire. Un portrait qui, lui, capturait bien la malice de l’enfant roi. Le photographe, l’excellent Chris Jackson, n’est donc pas en cause, mais la temporalité -une photo prise en plein été et publiée pour Nöel- est un élément de réponse.

Ennuyeux ou ennuyés par la com’ ?

Pour les détracteurs du couple Cambridge, ce nouveau portrait est surtout transparent. Kate et William sont tout simplement ennuyeux à mourir. Ce n’est pas un secret, ils ont toujours préféré les longs dimanches à la campagne plutôt que le tumulte londonien, les soirées devant la télé plutôt que les boites de nuit. Les sorties officielles avec l’espiègle et chaleureux Harry ont accentué leur apparente raideur en public, l’arrivée de Meghan a souligné l’absence des plus élémentaires gestes d’affections entre eux.

Lire aussi > Meghan et Harry vont-ils éclipser Kate et William ?

Une explication plus indulgente pourrait être le manque d’engouement du prince et de son épouse à jouer le jeu médiatique. La défiance de William pour les médias est bien connue et ses raisons aussi : le prince les tient pour responsables de la mort de sa mère Diana, dans un accident de voiture à Paris en 1997. Le couple a souvent fui les caméras (sur l’île galloise d’Anglesey après le mariage, dans la campagne du Norfolk après les naissances des enfants) tout en exerçant un contrôle jaloux de ses apparitions publiques. Cette photo est un nouvel exemple. Le signe, aussi, d’une époque où la communication est reine -omniprésente et maîtrisée au risque d’apparaître artificielle – et à laquelle appartient la jeune génération Windsor.

CIM Internet