Paris Match Belgique

Pourquoi les congés de la reine d’Angleterre symbolisent l’humour British

Deux jours de congés annuels seulement, dur dur d'être reine d'Angleterre | © Belga/ AFP PHOTO / POOL / John Stillwell

People et royauté

Dans l’imaginaire collectif, il est bon de faire partie de la royauté, entre sujets dévoués, budget illimité et vie de palais. Mais mieux vaut ne pas se réincarner en reine d’Angleterre : la souveraine ne prend en effet que deux jours de congé par an. 

Oui, deux jours, soit dix fois moins que les vacances auxquelles a droit un travailleur à temps plein en Belgique après un an de travail. Et pourtant, on ne peut vraiment pas dire que la reine chôme le reste de l’année. Chaque jour, ainsi que le savent les fidèles de The Crown, la reine reçoit une boîte rouge remplie de documents politiques, de compte-rendus du Cabinet, et de télégrammes; qu’elle doit lire, signer et approuver.

Lire aussi > L’amie d’enfance de Meghan Markle dévoile des photos intimes de la future duchesse

Et non seulement la souveraine doit se tenir informée, mais il y a aussi les événements officiels auxquels il faut se rendre ainsi que d’autres obligations attachées à son rang, comme par exemple sa réunion hebdomadaire avec le Premier ministre, chaque mercredi vers 18h30.  Des impératifs auxquelles la reine Elisabeth II n’échappe que deux jours par an : le jour de Noël et le dimanche de Pâques. De quoi remettre nos insatisfactions quand notre entreprise ne fait pas le pont en perspective…

CIM Internet