Paris Match Belgique

Golden Globes : Pourquoi James Franco n’aurait pas dû s’afficher en allié du mouvement Time’s Up

james franco

James Franco et son frère aux Golden Globes, arborant un pin's "Time's Up". | © AFP PHOTO / Frederic J. BROWN

People et royauté

En arborant un pin’s Time’s Up lors de la cérémonie des Golden Globes, James Franco a provoqué la colère et la confusion des internautes, qui l’accusent de harcèlement sexuel.

Alors qu’il vient d’être sacré Meilleur Acteur de Comédie pour son rôle dans The Disaster Artist, James Franco se voit faire les gros titres pour une autre raison. Sur les réseaux sociaux, certains internautes ont rappelé son passé déjà entaché d’accusations de harcèlement sexuel. Et pas n’importe lesquels. Dans une série de tweets, depuis lors supprimés, l’actrice Ally Sheedy, célèbre pour son rôle dans The Breakfast Club, a fait part de son incompréhension et de sa colère à l’encontre de l’acteur et de la cérémonie le récompensant. « James Franco vient de gagner. S’il vous plait, ne me demandez plus jamais pourquoi j’ai quitté le monde du cinéma et de la télévision », écrit-elle dans un premier tweet. Les deux acteurs ont bien travaillé ensemble en 2014 dans la pièce de théâtre The Long Shrift, dirigée par le « meilleur acteur de comédie » mais les messages de l’actrice disparue de Hollywood ne précisent pas s’ils visent une quelconque interaction déplacée entre eux.

Lire aussi > La cérémonie des Golden Globes en 4 temps forts 

james franco
Daily Mail

« Culotté »

D’autres internautes ont réagi à la récompense de James Franco et, surtout, à son pin’s Time’s Up qu’il arborait fièrement, comme toutes les autres célébrités présentes lors de cette cérémonie sous le signe de l’égalité des sexes et de la lutte contre le harcèlement sexuel. Rappelant également que l’acteur était il y a quelques années sous les feux des projecteurs après avoir proposé à une jeune fille de 17 ans de le rejoindre dans sa chambre d’hôtel lors d’un échange de messages sur Instagram. « Je suppose que je suis embarrassé et que je suis juste un modèle de la façon dont les réseaux sociaux sont délicats », s’était défendu l’acteur âgé à l’époque de 35 ans. Pour excuser ce « mauvais jugement », James Franco avait conclu : « Dans ma position, non seulement je dois passer par les rituels embarrassants de rencontrer quelqu’un, mais parfois il est publié au monde entier », rapporte Vanity Fair.

Contrairement à Hollywood, les internautes n’ont, eux, pas oublié cet événement. « J’adore à quelle vitesse Hollywood oublie, alors que James Franco se trouve là-bas avec son pin’s Time’s Up, que, il n’y a pas si longtemps, il a tenté consciemment de faire venir une fille mineure dans sa chambre d’hôtel », rappelle une internaute. Une autre qualifie de « culotté » le fait de voir James Franco portant ce pin’s, symbolisant cette nouvelle ère qui commence, un avant et après l’affaire Weinstein.

Des accusations en cascade

Il semble que cette histoire soit seulement la partie émergée de l’iceberg. D’autres accusations font surface sur les réseaux sociaux depuis sa récompense, comme celles des actrices Violet Paley et Sarah Tither-Kapla. « Sympa le pin’s Time’s Up James Franco. Tu te souviens de la fois où tu as poussé mon visage vers ton pénis découvert dans une voiture ou de la fois où tu as proposé à l’une de mes amies âgée d’à peine 17 ans de te rejoindre dans ta chambre d’hôtel ? Alors que tu avais déjà été surpris à faire ce genre de proposition à une autre fille de 17 ans ? », écrit la première. « Hé James Franco, sympa ton pin’s Time’s Up aux Golden Globes, tu te souviens quand tu m’as dit il y a quelques semaines que les scènes nues que j’ai tournées dans deux de tes films pour 100 dollars la journée n’étaient pas exploitables puisque je les avais faites sous contrat », accuse la deuxième.

Si James Franco n’a pas encore réagi à ces accusations, d’autres tweets laissent penser que cette histoire est loin d’être terminée pour lui et qu’il pourrait bien être le prochain Weinstein. Margaret Lyons, critique pour le New York Times, écrit : « Il y aura un autre homme puissant de Hollywood accusé d’une chose grotesque, et la plus récente photo de lui sera de ce soir, avec un pin’s Time’s Up ». De son côté, l’actrice Zoé Kazan pointe du doigt « au moins un homme dans cette salle portant un pin’s Time’s Up qui est exactement l’opposé d’un allié ».

CIM Internet