Paris Match Belgique

Triomphe pour Oscar and the Wolf aux Grammys flamands

Max Colombie a remporté trois prix ce mardi aux MIAs | © BELGA PHOTO JASPER JACOBS

People et royauté

Avec leur production soignée et leur tapis rouge grouillant de BVs, les Music Industry Awards sont la réponse de la Flandre aux Grammy Awards. Et cette année, c’est Oscar and the Wolf qui a tout raflé.

Le groupe formé en 2010 par Max Colombie a en effet récolté trois prix mardi soir, lors de la onzième cérémonie récompensant les meilleurs artistes musicaux de Flandre. Les Gantois ont remporté les trophées très convoités du « meilleur artiste masculin solo », « meilleur artiste pop » et « meilleure performance live ». Les loups n’ont cependant pas fait qu’une bouchée des agneaux, puisque là où Bazart avait glané cinq prix l’an passé, Oscar et ses canidés se sont contentés de trois titres.

Blanche au palmarès

Bazart n’est cependant pas reparti bredouille, accrochant deux récompenses. Le trio est couronné dans les catégories « meilleur groupe » et « meilleur artiste néerlandophone ». La chanteuse anversoise de hip hop Coely se distingue pour la première fois comme « meilleure artiste féminine solo ». Blanche figure également au palmarès de cette édition avec le prix du hit de l’année pour « City Lights », qui avait représenté la Belgique au concours Eurovision de la chanson en 2017. La jeune Bruxelloise est aussi la révélation de l’année au nord du pays.

Lire aussi > Coely : « Il y a des filles dans le hip-hop belge ! »

Soulwax, cinq fois nommés, n’a finalement été à la fête qu’à une seule reprise, avec la palme du meilleur album pour « From Deewee ». La VRT et Kunstenpunt organisent les MIA’s pour la onzième fois cette année. Des journalistes musicaux sélectionnent quatre nommés par catégorie avant que le public n’opère son choix. Certains prix restent cependant décernés uniquement par les professionnels, notamment ceux de meilleur album, du meilleur auteur-compositeur ou encore du meilleur clip vidéo.

CIM Internet