Paris Match Belgique

Kate et Meghan, intimes et rivales

Kate et Meghan

Kate et Meghan, intimes et rivales, en une de Paris Match. | © Paris Match Belgique

People et royauté

Tandis que Kate rassure l’Angleterre, Meghan séduit les Anglais. Pour l’instant, la femme de William apprend le métier à la compagne de Harry. Tout se passe bien. Jusqu’à quand ?

 

L’avenir de la royauté en rang resserré… et enfin paritaire. Longtemps, Harry a suivi en célibataire le couple formé par son frère et Kate. Le cadet ne se mariera que le 19 mai, mais il a déjà obtenu la royale permission – une première ! – d’amener sa fiancée au Noël de la reine à Sandringham. Même Kate n’avait pas joui d’une telle faveur. Et voilà qu’une actrice métisse et divorcée fait vaciller des décennies d’étiquette ! Ce vent de fraîcheur venu d’Amérique ne pourra qu’être profitable à la sage Anglaise. Alors la duchesse de Cambridge reste souriante : à la rivalité, les belles-sœurs ont préféré l’alliance. Un new deal, en quelque sorte, pour relancer la monarchie britannique.

Lire aussi > Meghan et Harry vont-ils éclipser Kate et William ?

Un style tout en symboles

À Cardiff, la future mariée était en noir. Mais derrière cette apparente sobriété, les docteurs en royal fashion discernent des étiquettes plus que chics et des messages à tous les étages : le manteau soutient la lutte contre la maltraitance des animaux, le sac finance en partie les vaccins pour les enfants défavorisés… Sans oublier ce jean diplomatique puisque signé d’un créateur gallois, les hôtes du jour. Côté Kate, les experts s’étripent sur la signification éventuelle des couleurs arborées, du fuchsia au bleu, alors qu’elle attend son troisième enfant. Les parieurs britanniques y perdent leur célèbre flegme.

Meghan Markle
Meghan Markle à Cardiff tout de noir vêtue. / AFP PHOTO / POOL / Arthur Edwards

Permis d’innover

Les bains de foule se suivent… et ne se ressemblent pas. La Couronne a distribué les rôles pour des scénarios complémentaires. Au futur couple royal la charge de perpétuer les traditions à l’heure où le Brexit désoriente. La duchesse habille même toutes ses grossesses de manteaux semblables à ceux de Sa Majesté. Le frère cadet et sa fiancée, eux, héritent d’un permis d’innover. Au pays de Galles, Meghan griffonne des smileys en guise d’autographes. Son homme propose à un groupe  d’enfants de la serrer dans leurs bras : « Mais n’oubliez pas de me la rendre ! »

Retrouvez la suite de ce reportage et toutes les photos de Kate et Meghan dans Paris match, dans toutes les librairies le jeudi 1er février.

CIM Internet