Paris Match Belgique

Charlize Theron, féministe et fière de l’être

L'actrice Charlize Theron. | © BELGA/AFP PHOTO/GIANLUIGI GUERCIA

People et royauté

Lors d’une conversation avec Kweku Mandela, petit-fils de Nelson Mandela, Charlize Theron a affirmé sa position sur le mouvement « Me Too », sur l’égalité des salaires entre hommes et femmes, sur le sexisme à Hollywood. 

 

« Je suis fière de dire que je suis une putain de féministe ! » Charlize Theron s’est exprimé sans détour alors qu’elle participait à une conversation avec le petit-fils de  Nelson Mandela, Kweku Mandela, sur l’héritage de l’ancien président sud africain à l’occasion de l’anniversaire de ses 100 ans.

Kweku Mandela - © BELGA/Jens Kalaene/dpa

Elle est ainsi revenue sur sa vision du féminisme : « Je me rappelle avoir toujours dis qu’être féministe avait une signification différente pour chacune de nous. Et je m’excusais d’être féministe. Alors je me suis demandé pourquoi ? pourquoi je ne pourrais pas simplement dire "Oui, je suis féministe" ? » 

"J’ai honte de faire partie de cette industrie"

Alors que le thème de la conversation était la tolérance et l’égalité, Charlize Theron a évoqué les écarts de salaires entre hommes et femmes. Elle a demandé à être payée comme son partenaire Chris Hemsworth pour Le Chasseur et la Reine des glaces. « Je suis dans une position où je peux m’affirmer et dire : "Je veux le même salaire que mon partenaire" (…) Ce qui est intéressant, c’est que les studios ont dit oui immédiatement. Et je me suis dis : "Oh ? Il suffit juste de dire ça ? Il suffit d’être polie et de demander ce que l’on veut ?" ».

Lire aussi > Brad Pitt et Charlize Theron : la rumeur d’une idylle

Malheureusement, tout le monde n’est pas dans cette position. « J’ai de la chance », analyse Charlize Theron. Avant de se reprendre : « Non, je ne suis pas chanceuse, je le mérite ». Hollywood ressemble à « l’époque des cavernes », explique-t-elle en référence au sexisme de l’industrie du cinéma. « J’ai honte de faire partie d’une industrie qui n’a jamais accordé à une femme réalisatrice un budget supérieur à celui de "Wonder Woman". (…) J’espère que ce film va changer les choses ». D’autant que le long-métrage de Patty Jenkins, avec laquelle elle a tourné dans Monster, est le film d’action réalisé par une femme ayant rapporté le plus d’argent (821,9 millions de dollars au box-office mondial).

Charlize Theron soutien le mouvement "Me Too"

L’actrice de Mad Max : Fury Road a naturellement enchainé sur le mouvement « Me Too » et les nombreux témoignages de femmes à Hollywood accusant réalisateurs, producteurs ou acteurs de harcèlement sexuel voire agressions sexuelles. « Le nombre de femmes rendues fortes par les révélations d’autres femmes est impressionnant, je sais que dans ma vie je n’ai rien vu de tel », a raconté Charlize Theron. Avant d’ajouter : « Je pense que la réussite, pour nous les femmes, viendra du soutien que nous nous donnons chacune, pour que ce mouvement ne s’arrête pas ».

CIM Internet