Paris Match Belgique

George Clooney, Oprah Winfrey… Les stars se mobilisent depuis la fusillade en Floride

Amal et George Clooney en octobre 2017 à Los Angeles. | © BELGA/Lionel Hahn/AbacaPress.com

People et royauté

Après la fusillade dans un lycée en Floride qui a fait 17 morts, de nombreuses célébrités se mobilisent afin de réclamer un contrôle plus strict des armes à feu.

« Amal et moi sommes si inspirés par le courage et l’éloquence de ces jeunes garçons et filles du lycée Stoneman Douglas », a indiqué George Clooney dans une déclaration transmise à l’AFP par son agent. L’acteur et sa femme Amal vont faire don de 500 000 dollars pour aider à organiser la manifestation pour le contrôle des armes à feu annoncée pour le 24 mars à Washington, après la fusillade dans un lycée de Floride qui a fait 17 morts.

« Notre famille sera présente le 24 mars aux côtés de cette génération incroyable de jeunes gens venus de tout le pays, et aux noms de nos enfants Ella et Alexander, nous faisons don de 500 000 dollars pour aider à financer cet évènement fondateur. La vie de nos enfants en dépend », a-t-il ajouté.

Lire aussi > Qui était Aaron Feis, le héros de la fusillade en Floride ?

Leur emboîtant le pas, l’animatrice Oprah Winfrey a promis de verser la même somme, soulignant que cette mobilisation lui rappelait celle des années 60 contre la ségrégation raciale. « George et Amal, je ne pouvais pas être plus d’accord avec vous. Je m’associe à vous et fais également un don de 500 000 dollars en faveur de la  ‘March For Our Live »‘. Ces jeunes sont inspirants et me rappellent les Freedom Riders des années 60 qui ont également dit qu’on en avait assez et nos voix seront entendues », a déclaré Oprah sur son compte Twitter.

Lire aussi > Après la tuerie de Parkland, le débat sur les armes divise toujours les Américains (mais moins qu’avant)

Des lois plus strictes

De Jennifer Lopez à Luis Fonsi en passant par Reese Witherspoon, Mark Ruffalo, Kim Kardashian ou encore Ellen DeGeneres, plusieurs célébrités sont montées au créneau depuis la fusillade de Parkland mercredi 14 février pour réclamer un contrôle plus strict des armes à feu et une nouvelle législation, et se sont exprimées sur les réseaux sociaux :

Les responsables politiques américains sont profondément divisés sur ce sujet, ce qui a empêché l’adoption de lois significatives ces dernières années, malgré la multiplication des fusillades en milieu scolaire à travers le pays.

Lire aussi > Le coup de gueule des lycéens de Parkland face à la politique des armes

Des élèves rescapés de la fusillade lu lycée Marjory Stoneman Douglas ont annoncé dimanche qu’ils manifesteraient le 24 mars lors d’une « Marche pour nos vies » destinée à réclamer un contrôle plus strict sur les armes à feu.

(Avec Belga et AFP)

CIM Internet