Paris Match Belgique

Chloé Mons : "Alain Bashung n’a pas déshérité son fils"

chloé mons

Chloé Mons répond aux questions de Paris Match. | © AFP PHOTO / FRED DUFOUR

People et royauté

Exclusif. Depuis deux semaines, la veuve du chanteur est accusée d’avoir mis la main sur l’héritage de son époux, au détriment de son fils aîné. Usée par la polémique, relancée par l’affaire Hallyday, elle a souhaité s’exprimer. Une bonne fois pour toutes.

 

Paris Match. Pourquoi avez-vous décidé de réagir ?
Chloé Mons. Alain est mort depuis 9 ans. Depuis 9 ans, j’entends des bruits de couloirs assez infamants à mon égard. Depuis 9 ans, j’avais choisi de ne pas donner prise, de rester silencieuse, car c’est une forme de dignité et d’élégance. Mais il y a deux semaines j’ai été attaquée de plein fouet, une nouvelle fois. Donc j’ai décidé de l’ouvrir.

Vous nous confiez le jugement qui a été rendu en avril 2013 dans le procès qui vous a été intenté par Arthur, le fils d’Alain Bashung. Où il apparaît que ce dernier n’a pas été déshérité par son père donc ?
Absolument. Je n’ai pas envie d’entrer dans les détails, les documents parlent d’eux-mêmes et expliquent beaucoup de choses. On voit notamment dans le jugement rendu par le tribunal à qui a été distribué l’argent. Il n’est pas allé qu’à moi. Dans ce jugement, il est intéressant de voir que les termes du testament sont repris. Ce sont des phrases qu’Alain avait écrites, c’était sa volonté. Personne n’a été déshérité, Alain a été extrêmement équitable avec tout le monde. Pour moi en tout cas, toute cette histoire, ressortie ces deux dernières semaines, a été épouvantable et nauséabonde.

Lire aussi > Héritage Johnny Hallyday : selon les avocats de Laeticia, le rockeur « n'était pas manipulé »

chloé mons
Chloé Mons et Alain Bashung, à leur mariage en 2001. © AFP PHOTO / LUDOVIC AMELINE

Pourquoi Arthur a-t-il attaqué le testament laissé par son père ?
Pour réécrire l’histoire, sans moi. Cela touche au mythe d’Adam et Eve. Eve a tendu la pomme, c’est elle qui incarne le péché, et donc ils sont chassés du paradis. Nous vivons dans un monde très bizarre : on dirait qu’à chaque fois qu’un homme tombe amoureux d’une femme, c’est uniquement parce qu’il a été manipulé. Ce n’est pas possible ! Avec Alain, nous sommes tombés amoureux, nous avons vécu une magnifique histoire d’amour, nous nous sommes mariés, nous avons eu un enfant. Et qu’un homme puisse donner son amour à une femme serait scandaleux ! Pourtant voilà, c’est notre histoire, il n’y pas besoin de la salir. Alain savait très bien ce qu’il faisait, j’en ai marre qu’on essaye d’entacher son image. Il n’était ni un sale type, ni un mec irresponsable, comme on essaye de le faire croire en ce moment.

"Depuis deux semaines, je reçois des insultes"

Vous lui auriez fait signer son testament peu de temps avant sa mort…
Mais j’hallucine qu’on puisse dire ça. Alain était sur scène quasiment jusqu’à la veille de sa mort. En pleine conscience de tout, il a pris toutes ses décisions, seul ! C’était un homme qui savait ce qu’il faisait. Comment peut-on penser qu’un mec comme lui, quand on connaît sa musique, était influençable ?

Lire aussi > Michel Drucker sur l'héritage de Johnny : « Il aurait aimé qu'on ferme notre gueule »

Alain avait volontairement coupé les ponts avec son fils aîné. Avez-vous essayé de les rapprocher ?
Ils ne se sont pas vus pendant deux ans. Et oui, un jour, j’ai appelé Arthur pour lui demander de venir voir son père à l’hôpital. Encore une fois, moi, je suis arrivée dans la vie d’un homme libre. Je n’ai séparé personne. Quand j’ai rencontré Alain, il était seul comme un chien. Sa relation avec son fils était déjà complexe, voire difficile. Mais c’était leur histoire, je ne peux pas m’exprimer dessus.

Sans l’affaire autour de l’héritage de Johnny Hallyday, vous ne seriez pas sortie du silence ?
Probablement. Car tout le monde s’empare de tout et n’importe quoi en ce moment. Tout cela devrait rester du domaine privé. Mais quand cela se transforme en attaques, qui me créent des problèmes dans ma vie quotidienne, je ne peux pas le tolérer. Depuis deux semaines, je reçois des insultes via les réseaux sociaux notamment, de parfaits inconnus, qui ne savent même pas de quoi ils parlent. Ca suffit ! La vérité est dans la décision de justice.

Comment Poppée, votre fille, vit-elle cette épreuve ?
C’est aussi pour elle que j’ai décidé de parler. Elle vit mal le fait qu’on dise du mal de son père et de sa mère. Ce n’est pas doux, tout cela…

Communiqué Chloe Mons - Succession Alain Bashung, le 28 février 2018 :

Au nom d'Alain, qui était un homme et un père bon et juste,
Au nom de l'amour beau et profond que nous avions l'un pour l'autre,
Au nom de la confiance que nous nous sommes donnée,
Au nom de cet Etat de droit dans lequel nous vivons et où on ne déshérite pas un enfant,
ET Afin de faire cesser tous débats sur nous concernant la succession d’Alain, colportés par des personnes malveillantes et opportunistes, Afin de faire taire toute jalousie et haine ordinaire qui n'ont pour seul but que de souiller mon nom, celui de feu mon époux, celui de notre fille et celui de son fils,
Veuillez trouver la décision de la Cour d’appel de Paris rendue à propos du testament d’Alain. Souhaitant préserver ma famille et ma vie privée, je ne m'exprimerai pas d'avantage. Chloé Mons.

CIM Internet