Paris Match Belgique

Nathalie Baye et Sylvie Vartan : le front commun

sylvie vartan

Nathalie Baye et Sylvie Vartan à la Madeleine, le 9 décembre 2017. | © Denis Allard / pool / ABACAPRESS.COM

People et royauté

Quelques heures après la publication de la lettre de Nathalie Baye, Sylvie Vartan a pris la parole pour soutenir sa légitimité.

Nathalie Baye a décidé de sortir de son silence. Impossible à présent pour l’actrice, qui a vécu avec Johnny Hallyday pendant quatre ans, de ne plus soutenir David et Laura. « La multitude de mensonges et d’attaques circulant dans la presse et sur les réseaux sociaux me fait sortir de mon silence… », écrit-elle mardi dans une lettre envoyée au Figaro. Dans celle-ci, Nathalie ne cache pas son amertume à l’encontre de Laeticia, la dernière épouse du rockeur. « Johnny aimait ses enfants, les aînés David et Laura ainsi que Jade et Joy. Malheureusement, les aînés étaient les bêtes noires de leur belle-mère (…) Toute la famille Boudou est citée sur le testament, jusqu’au frère que Johnny ne supportait pas, tandis que David et Laura, artistes eux-mêmes, se voient refuser ne serait-ce que le droit d’écouter le projet d’album posthume de leur père. Que faut-il faire pour retrouver la raison ? », dénonce-t-elle.

Lire aussi > Sylvie Vartan parle de Johnny Hallyday : « Nous étions tellement amoureux »

"Nous avons vécu avec cet homme"

Cette prise de parole, Sylvie Vartan a décidé quelques heures plus tard de la saluer sur France Info. « Je crois que Nathalie est tout à fait légitime pour parler de sa fille qui a beaucoup souffert. Elle parle d’ailleurs de mon fils aussi, comme moi je soutiens Laura évidemment, car nous avons vécu avec cet homme, nous l’avons aimé ».

La chanteuse parle ensuite de son amour pour Johnny et de cette histoire partagée avec le public. « Moi j’ai partagé toute ma jeunesse, j’ai grandi avec lui, aux yeux de tous, malgré moi, malgré lui. Cela a créé un lien de complicité, d’amitié avec les gens. Et ça, les gens ressentent ce qui est vrai et ce qui est trafiqué ». C’est d’ailleurs à Johnny que son concert au Grand Rex le 16 mars prochain sera dédié. Une manière à elle de traverser la tempête médiatique. « Ce qui compte c’est le bonheur que l’on a à chanter, confie-t-elle. Cela lave la tête de tellement de saleté et de commérages et d’envie. C’est épouvantable ! Il ne faut pas s’attacher à ça ».

CIM Internet