Paris Match Belgique

« Ferme ta gueule » : Olivier Marchal adresse un virulent message à Bertrand Cantat

Olivier Marchal est sorti de sa réserve habituelle pour s'exprimer sur le sujet. | © © Pierre Rouanet/La Voix du Nord.

People et royauté

Olivier Marchal a violemment réagi à un message de Bertrand Cantat dans lequel le chanteur invoque son « droit à la réinsertion »

Lundi, Bertrand Cantat est sorti de sa réserve habituelle pour annoncer qu’il ne se produirait pas sur les scènes des festivals cet été et demander le droit d’exercer son métier de musicien. Ce message a semble-t-il fortement déplu à Olivier Marchal qui lui a violemment répondu sur Instagram. En commentaire d’une photo où il pose avec l’une de ses filles, le réalisateur de 36 Quai des Orfèvres a écrit : « Petite photo à l’attention de monsieur Bertrand Cantat. Qui, après avoir fait la une de ce torche cul « Les Inrocks » se permet de demander le droit à la réinsertion et d’échapper aux mouvements féministes. Regarde juste cette photo. Ma fille. La même que tu as enlevé à Jean Louis et Nadine. Maintenant, ferme ta gueule et fais toi oublier. L’amour passion ne doit pas tuer ».

Lire aussi > Après son retrait des festivals d’été, Bertrand Cantat invoque son « droit à la réinsertion »

En 2003, Marie Trintignant, l’ancienne compagne de Bertrand Cantat, est morte sous ses coups. Pour ce crime, l’ancien chanteur de Noir Désir a été condamné à 8 ans de prison avant d’être libéré en 2007 après avoir purgé plus de la moitié de sa peine. « J’ai payé la dette à laquelle la justice m’a condamné. J’ai purgé ma peine. Je n’ai pas bénéficié de privilèges, a-t-il fait valoir dans un texte publié sur Facebook. Je souhaite aujourd’hui, au même titre que n’importe quel citoyen, le droit à la réinsertion. Le droit d’exercer mon métier, le droit pour mes proches de vivre en France sans subir de pression ou de calomnie. Le droit pour le public de se rendre à mes concerts et d’écouter ma musique », a-t-il ajouté tout en exprimant « (s)a compassion la plus sincère, profonde et totale à la famille et aux proches de Marie ».

Mots-clés:
Bertrand Cantat
CIM Internet