Paris Match Belgique

Ronaldinho, du Ballon d'or à la politique

Ronaldinho

Ronaldinho est extrêmement populaire au Brésil. | © Belga / AFP PHOTO / VANDERLEI ALMEIDA

People et royauté

L'ancienne vedette du football brésilien Ronaldinho Gaucho a rejoint mardi les rangs du Parti républicain brésilien (PRB, droite), considéré comme le bras politique de l'Eglise universelle du Royaume de Dieu (EURD, néo-pentecôtiste).

Le champion du monde 2002 et Ballon d'Or 2005, 37 ans, dont la retraite sportive a été annoncée en janvier, se lance donc en politique et pourrait être candidat aux prochaines élections générales prévues en octobre. "Je suis heureux de pouvoir participer à un projet qui recherche le meilleur pour notre pays et qui est porteur de modernité, bonheur et santé pour toute la population", a déclaré Ronaldinho dans un communiqué diffusé par son parti.

Lire aussi > Le Brésil trouve Neymar casse-pieds

L'exemple de George Weah

Le PRB, auquel appartient le maire de Rio Marcelo Crivella, a fait savoir que le numéro 10 s'était engagé "à contribuer aux projets et propositions du parti aux niveaux local et fédéral". "Pour le moment, il n'a pas été décidé s'il se présenterait à une élection", a fait savoir à l'AFP une source au sein du PRB. Après avoir commencé au Gremio Porto Alegre, sa ville natale, Ronaldino était devenu une star au Paris SG (2001-2003) puis au FC Barcelone (2003-2008). Champion du monde en 2002, Ballon d'Or en 2005, vainqueur de la Ligue des champions en 2006, il avait ensuite porté les couleurs de l'AC Milan (2008-2011) avant de rentrer au Brésil, à Flamengo (2011-2012) et à l'Atletico Mineiro (2012-2014), avec qui il a remporté la Copa Libertadores en 2013. Ronaldinho Gaucho n'est pas le premier joueur retraité des terrains à utiliser sa notoriété au profit d'une seconde carrière politique. Star du PSG avant lui, George Weah est, à titre d'exemple, devenu président du Liberia en janvier dernier.

 

CIM Internet