Paris Match Belgique

Laurence Boccolini brise le silence sur la maladie qui la ronge

Laurence Boccolini

Laurence Boccolini en octobre 2017. | © MAXPPP

People et royauté

Laurence Boccolini a révélé sur les réseaux sociaux souffrir depuis des années d’une maladie auto-immune qui lui déforme les doigts. 

Laurence Boccolini ne veut plus avoir « honte » de sa maladie. L’animatrice de TF1 a publié un cliché de sa main caressant son chat Emilio, sur Instagram samedi. La photographie est accompagnée d’une légende où la maman de Willow, 4 ans, se confie sur un mal qui la ronge depuis des années. « Mes mains restent ce qu’elles sont depuis des années …( très déformées) et j’en suis désolée…mais je ne veux plus les cacher », écrit-elle.

Lire aussi > Lady Gaga : La fibromyalgie, ce mal qui la ronge

Laurence Boccolini est atteinte de polyarthrite rhumatoïde, une maladie auto-immune qui provoque une inflammation de plusieurs articulations à la fois, qui deviennent douloureuses et se déforment. « Polyarthrite Rhumatoïde mon amie ma compagne douloureuse de tous les jours dans tout mon corps depuis tant d’années …Je te déteste. Mais je remercie chaque jour la force qui m’est donnée de pouvoir vivre avec cette saleté. Et elle fait partie de moi. Je fais de mon mieux », poursuit l’animatrice de 54 ans, combative.

même avec le plus beau des mainecoon sous mes doigts ( Emilio ze king ) mes mains restent ce qu’elles sont depuis des années … ( très déformées ) et j’en suis désolée…mais je ne veux plus les cacher . Polyarthrite Rhumatoïde mon amie ma compagne douloureuse de tous les jours dans tout mon corps depuis tant d’années …Je te déteste. Mais je remercie chaque jour la force qui m’est donnée de pouvoir vivre avec cette saleté. Et elle fait partie de moi. Je fais de mon mieux . life is good ! ( Et merci à @helenesegaraoff qui il y a deux ans dans les coulisses de moneydrop m’a dit qu’il n’y avait aucune raison d’avoir honte de ma maladie … J’ai mis le temps mais je t’ai écouté tu vois …LOVE) #honesty #polyarthritis #polyarthriterhumatoïde #douleur #pain #acceptance #living #vie #proudmum #continuer #bodypositive #lifeisbeautiful #heart #love

Une publication partagée par laurence boccolini (@lolobocco) le

Dans ce message, elle remercie également Hélène Ségara. « Il y a deux ans dans les coulisses de « Money Drop » (elle) m’a dit qu’il n’y avait aucune raison d’avoir honte de ma maladie… J’ai mis le temps mais je t’ai écouté tu vois », a-t-elle ajouté en s’adressant à la chanteuse.

CIM Internet