Paris Match Belgique

Mathilde : Sa poignante rencontre avec un survivant de la Shoah

mathilde

Mathilde et Simon Gronowski, à la caserne Dossin à Malines. | © BELGA PHOTO BENOIT DOPPAGNE

People et royauté

Mathilde a visité ce mardi le Kazerne Dossin, terrible lieu de mémoire où est évoquée la partie belge de l'histoire de l'Holocauste.

D'après un article de Paris Match par Dominique Bonnet.

C’était la première visite de la reine Mathilde en ce lieu chargé d’histoire. Une histoire tragique puisque la caserne Dossin de Malines, où s’est rendue l’épouse du roi Philippe ce mardi 27 mars 2018, fut durant la Seconde Guerre mondiale un « Sammellager », un camp de rassemblement pour les Juifs et les Tziganes, comme le fut Drancy en France. Le 7 mai 1995, y a été inauguré, par le roi Albert II, son beau-père, le Musée juif de la Déportation et de la Résistance (MJDR). Mais le nombre important de visiteurs nécessita la construction d’un nouveau bâtiment pour y abriter la collection permanente, tandis que l'aile droite de l'ancienne caserne devenait un lieu de mémoire. Le Kazerne Dossin – Mémorial, Musée et Centre de Documentation sur l'Holocauste et les Droits de l'Homme ouvrit le 26 novembre 2012, en présence du roi Albert II.

Mathilde a rencontré un survivant de la Shoah

Le Palais a souligné que Mathilde venait y commémorer les 25 274 juifs et 352 Roms qui, de là, ont été déportés par les Nazis vers Auschwitz-Birkenau entre juillet 1942 et septembre 1944, en 28 transports consécutifs.  Accueillie par la conservatrice du musée, elle a également rencontré Simon Gronowski. En 1943 alors qu’il avait 11 ans, celui-ci avait pu s’échapper du convoi XX, grâce à une action de résistance. À propos de sa conversation avec la reine Mathilde, l’homme aujourd’hui âgé de 86 ans a déclaré au quotidien Gazet van Antwerpen :

Elle m'a posé des questions vraiment formidables, très humaines aussi. Elle a vraiment réagi comme une mère quand elle a entendu ce que j'avais vécu.

Lire aussi > Philippe et Mathilde accueillis au Canada avec un drapeau allemand

Mathilde a également visité l’exposition temporaire « Buren 2018 » qui est présentée jusqu’au 31 août 2018. Evoquant la vie quotidienne des juifs hassidim d’Anvers, celle-ci combine les images du photographe Dan Zollman avec des passages du best-seller « Mazzel Tov » de Margot Vanderstraeten. Ouvrage que la reine avait placé en numéro un lorsque la VRT lui avait demandé, en décembre dernier, quels livres l'avaient le plus touchée et changée, a rappellé la Gazet van Antwerpen.

Mots-clés:
Reine Mathilde Shoah
CIM Internet