Paris Match Belgique

Qui donc a bien pu mordre Beyoncé au visage ?

Beyoncé et Jay-Z en Juillet 2016. | © Belga

People et royauté

Depuis lundi 26 mars, les fans de la chanteuse Beyoncé mènent l’enquête sur les réseaux sociaux pour retrouver l’auteure du crime.

 

On se croirait presque en pleine partie de Cluedo. Sauf qu’ici, il ne s’agit ni du Colonel Moutarde ni de Mademoiselle Rose, mais bien de Queen B.

Lire aussi > C’est officiel, Beyoncé et Jay-Z annoncent une nouvelle tournée ensemble

Le crime remonte à décembre dernier, lors d’une soirée organisée après un concert de Jay-Z à Inglewood, en Californie. Présente ce soir-là, Beyoncé aurait été mordue au visage par une actrice dont le nom demeure inconnu. C’est ce qu’a révélé l’actrice américaine Tiffany Haddish lors d’une interview accordée au magazine GQ et parue ce lundi 26 mars. Témoin de la scène, elle raconte : « Il y avait une actrice là-bas… qui, genre en faisait trop. Par exemple : elle a mordu Beyoncé au visage ». « Beyoncé est partie d’un coup, est allée voir Jay-Z, et lui a lancé ‘Jay ! Viens ici ! Cette salo…’, avant de l’attraper et d’aller avec elle lui dire deux mots dans une arrière-salle », a poursuivi Tiffany Haddish, précisant avoir eu confirmation (par la suite) auprès de la chanteuse qu’elle avait bien été mordue par une actrice « droguée, même pas saoule ».

Trouver la coupable à tout prix

Il n’en fallait pas plus pour déclencher la furie dans le fan-club de Queen B. À peine quelques heures après la parution de l’interview, une partie de la toile s’est lancée à la recherche de la mystérieuse coupable, notamment sur Twitter en lançant le hashtag #WhoBitBeyonce. Car « qui a bien pu oser mettre main sur la déesse Beyoncé, qui ? », se demande-t-on. Et certains posts ne manquent pas d’humour.

Traduction : « Moi, enfermée dans une salle d’étude de la bibliothèque au sixième étage, avec une tasse de café, essayant de trouver qui a mordu Beyoncé. »

Banc des accusées

À l’heure actuelle, on récolte au compte-gouttes les dernières nouvelles de l’enquête, menée également par certains médias américains. D’après le magazine américain Vulture, les principales suspectes auraient pu être Sara Foster et Sanaa Lathan. « Flatteur que tout le monde pense que je pourrais être si près de Beyoncé », a démenti la première. « Vous êtes drôle. En aucun cas je ne mords Beyoncé et si je l’avais fait, cela aurait été une morsure d’amour », a répondu la seconde.

Flattering that anyone thinks I could get this close to Beyoncé.

A post shared by Sara Foster (@sarafoster) on

De son côté, le HuffPost américain a également interrogé plusieurs actrices comme Jennifer Aniston, Amy Adams, Jodie Foster, Frances McDormand ou encore Shirley MacLaine, mais toutes ont démenti ou préféré ne pas faire de commentaires. L’investigation continue.

CIM Internet