Paris Match Belgique

Jimmy Kimmel se moque de Melania Trump (et cela ne passe pas)

jimmy kimmel

Jimmy Kimmel aux Oscars. | © AFP PHOTO / Mark RALSTON

People et royauté

Depuis son arrivée à la présidence des Etats-Unis, Donald Trump et son entourage sont la cible préférée (et plutôt facile) des animateurs et humoristes. Mais parfois, ces derniers poussent la blague un peu trop loin. C’est le cas de Jimmy Kimmel qui s’est récemment moqué de Melania Trump. 

Dans son late-night show, Jimmy Kimmel s’est une nouvelle fois attaqué à sa cible préférée, Donald Trump. Le couple présidentiel a organisé la traditionnelle chasse aux œufs de Pâques dans les jardins de la Maison Blanche. À cette occasion, la First Lady Melania Trump a fait la lecture à des enfants, pour le plus grand plaisir de l’animateur du Jimmy Kimmel Live qui s’est moqué de son accent slovène. Une imitation qui a choqué de nombreux téléspectateurs. Certains ont d’ailleurs lancé une pétition qui appelle au boycott de son émission. « Dans le passé, Jimmy Kimmel a prétendu être tolérant envers tous les immigrants, mais il s’est ouvertement moqué de son accent, sous les rires de son public », peut-on lire dans cette pétition qui recueille aujourd’hui plus de 200 000 signatures.

Lire aussi > Les larmes de Jimmy Kimmel pour dénoncer Trump

Kimmel vs Hannity

Si les critiques sont venues des deux côtés, aussi bien démocrate que républicain, c’est celle de Sean Hannity qui a fait le plus de bruit. Le présentateur de Fox News a qualifié Kimmel de « ass clown » (crétin). La guéguerre entre les deux animateurs a ensuite migré sur Twitter où Hannity a accusé l’humoriste d’être un « Harvey Weinstein Jr ». En voulant y mettre un terme, Jimmy Kimmel n’a que mettre de l’huile sur le feu : « Ne t’inquiète pas – continue à tweeter – tu reviendras au top ! (ou est-ce que Trump te préfère en dessous ?)« , a répondu l’animateur en faisant un commentaire sexuellement suggestif à propos du soutien du présentateur de Fox au président américain.

Lire aussi > Trump à la Maison Blanche : Jay-Z pense que c’est « une bonne chose »

Après avoir été accusé de tenir des propos homophobes (et anti-immigration), Jimmy Kimmel n’a pas eu d’autres choix que de s’excuser sur Twitter. « En ironisant la déférence de Hannity envers le président, je n’avais certainement pas l’intention de rabaisser ou de contrarier les membres de la communauté gay« , écrit-il avant de s’excuser également pour son imitation de Melania Trump.

CIM Internet