Paris Match Belgique

La définition de l’élégance selon Kendall Jenner

Kendall Jenner à Los Angeles le 5 mars 2018 | © Belga/ AFP PHOTO / JEAN-BAPTISTE LACROIX

People et royauté

Lors de son passage en France, Kendall Jenner s’est confiée sur sa définition de l’élégance, sa vision de la mode et sa passion pour son métier (même s’il est «exténuant») dans une interview accordée à Mouloud Achour pour Clique.

Kendall Jenner est une it-girl : les vêtements qu’elle enfile deviennent tendance, les chaussures qu’elle porte deviennent indispensables, les lunettes de soleil qu’elle choisit deviennent accessoires incontournables. Alors, quelle est la définition de l’élégance selon Kendall Jenner ? «Je pense qu’être élégant, c’est respirer la confiance, se tenir droit, avoir de la prestance. C’est s’approprier sa beauté, en être conscient et être confiant», assure la demi-sœur de Kim Kardashian dans une interview accordée à Mouloud Achour pour l’émission Clique.

À l’aise dans ses baskets

Alors qu’elle était de passage à Paris, Kendall Jenner a répondu aux questions du présentateur sur sa vision de la mode, son métier et ses inconvénients, ses influences. Le mannequin de 22 ans a ainsi confié : «J’adore les tendances de notre époque». Et d’ajouter : «On vit une époque fantastique au niveau de la mode». Ce qu’elle aime : «être à l’aise» dans des baskets. Et parmi ses inspirations, Kanye West (évidemment). «Je suis très, très influencée par mes proches. Mes amis sont tous très créatifs, je m’en inspire tous les jours. C’est mon but dans la vie, être entourée de personnes créatives pour que cela déteigne sur moi».

À lire aussi : Kendall Jenner dévoile son incroyable dressing

Son entourage l’a également aidée quand elle est devenue un mannequin, un métier «exténuant», assure Kendall Jenner. «Surtout à cause des voyages, du décalage horaire, etc. Ça peut t’affecter, pas seulement physiquement, mais aussi mentalement. On est vite surmené. Ce n’est pas une blague». Alors elle a pu compter sur ses sœurs. «Je ne m’attarde pas sur les côtés négatifs. Tout le monde a des complexes, mais quand tu avances dans la vie, tu vois que tout va bien». Les haters, elle n’y fait donc pas attention. «Ce que tu ne vois pas ne peut pas t’atteindre. (…) Ce sont juste des trolls sur Instagram, qui n’ont que ça à faire, et passent leur journée devant un écran, à troller. Faut vraiment pas se prendre la tête pour ça».

CIM Internet