Paris Match Belgique

Kanye West considère Emma González comme son "héros" (mais ce n'est pas réciproque)

emma gonzalez

Kanye West et Emma Gonzalez. | © AFP PHOTO / Justin Tallis / Nicholas Kamm

People et royauté

Après avoir déclaré sa flamme pour Donald Trump sur Twitter, Kanye West étend sur le réseau social son amour pour une autre personne : Emma González, survivante de la fusillade de Parkland, qu'il appelle son "héros". La militante anti-armes lui a répondu de la meilleure manière qui soit.

Difficile de rater le retour de Kanye West sur Twitter. Quelques jours après avoir montré (encore) son soutien au président américain, le rappeur continue de faire parler de lui. Sur Twitter, il a publié une photo d'Emma González, "son héroïne", suivi d'un autre tweet où il se prend en selfie avec la mention "Inspiré par Emma", faisant référence à son crâne rasé.

Contrairement à sa bromance avec Donald Trump, cette fois-ci, le réseau social est bien d'accord avec le rappeur : Emma González est un modèle. Survivante de la fusillade de Parkland qui a qui a fait 17 victimes le 14 février, la jeune lycéenne est depuis lors le visage de la lutte anti-armes qui fait rage aux États-Unis. Du haut de ses 18 ans, elle présente des discours puissants et remarqués, qui ne plaisent surtout pas à la NRA et à ses fidèles. Elle s'est d'ailleurs attaquée au président américain pour sa politique pro-armes et ces solutions étonnantes voire absurdes pour éviter les fusillades dans les écoles. Ce même homme que Kanye West appelait "mon frère" quelques jours plus tôt.

Lire aussi > Qui est Emma González, égérie et martyr des anti-armes américains ?

Avis non-partagé

L'activiste a rapidement répondu (indirectement) au mari de Kim Kardashian. Elle a publié une image de l'homme qu'elle considère comme son héros (et ce n'est pas Kanye West) : James Shaw Jr. La semaine dernière, ce dernier a mis fin à une fusillade dans une Waffle House de Nashville, aux États-Unis en retirant le pistolet des mains du tireur. Quatre personnes sont mortes ce jour-là, mais sans le geste courageux de cet homme de 29 ans, il y aurait eu bien plus de victimes. "Je le faisais tout simplement pour me sauver », a déclaré, humble, James Shaw Jr. quelques heures après la fusillade. "Maintenant, en faisant ça, j'ai sauvé d'autres personnes. Mais je ne veux pas que les gens pensent que j'étais le Terminator, ou Superman ou quelqu'un comme ça ».

Lire aussi > Make Kanye Great Again : La bromance (critiquée) entre le rappeur et Trump

Son héroïsme ne s'arrête pas là. James Shaw Jr. a lancé une campagne GoFundMe pour récolter de l'argent pour les familles des quatre victimes. Une semaine après la tragédie, le montant de la collecte s'élève à plus de 200 000 $, soit plus de 165 000 €.

Trump pointé du doigt

En citant James Shaw Jr, Emma González rappelle simplement que Donald Trump n'a pas adressé un seul message, un seul tweet à l'égard de cet homme cité par de nombreux médias américains. Et elle n'est pas la seule internaute à l'avoir remarqué. "Juste un rappel amical. Encore 0 tweet de @realdonaldtrump. Aucune reconnaissance verbale de Waffle House ou de M. Shaw », écrit un homme en réponse. "Donald Trump a tweeté deux fois aujourd'hui à propos de Kanye West. Il n'a jamais tweeté à propos de James Shaw Jr, le héros de la fusillade à la Waffle House. Il n'a jamais tweeté à propos du profilage racial des hommes noirs innocents au Starbucks », écrit un autre qui indique dans sa biographie être bloqué par le président américain sur Twitter.

CIM Internet