Paris Match Belgique

La chanson française fait ses adieux à Maurane

Maurane en 2004, sur la scène des Francofolies de Spa. | © BELGA PHOTO MICHEL KRAKOWSKI

People et royauté

À 57 ans, Maurane a quitté la scène de manière brutale et définitive. Sur les réseaux sociaux ce mardi, les stars de la chanson française, mais aussi des hommes et femmes de télé et du monde politique ont tenu à lui faire un dernier au revoir.

 

Elle allait rendre hommage à Jacques Brel dans un album et au cours d’une tournée. Finalement, c’est la chanson française qui lui présente les siens, après l’annonce de la mort de Maurane ce mardi matin, à l’âge de 57 ans seulement. Son départ brutal est un choc pour de nombreux artistes, qui ont tenu à exprimer leur tristesse et leur amour pour la chanteuse belge.

Lara Fabian en tête, avec un texte empreint d’émotion et de vérité : « Maurane, merveilleuse Maurane, je n’arrive pas à croire que je ne t’entendrai plus rire, et chanter. Je ne peux pas croire que je ne t’entendrai plus me dire : ‘Ça va ma croquette ? On fait péter les bulles?’ », commence la chanteuse sur Facebook. « Je suis assise ici dans mon petit bureau tout blanc à Montréal, je ne veux pas réaliser que tu n’es plus… Je ne peux pas… Je me dis que tu vas appeler et m’engueuler, parce qu’on ne se voit pas assez… ‘Mais la vie’. Mais cette Putain de vie ! Mau, Je nous vois encore… Encore debout face à face, toi mon autre, plongée dans mes grands lacs, moi ton autre, lovée dans ton violoncelle… Je ne veux pas ton absence », écrit-elle, touchée en plein cœur.


Avec Maurane, elle avait partagé un duo inoubliable, mais bien plus encore. « Sache que je viendrai te retrouver là bas… », termine-t-elle. Pour chanter, certainement.

Sur Instagram, le chanteur Christophe Willem ne trouve pas les mots. « Ils me manquent tant le choc est brutal, tant j’ai son visage et le son de sa voix gravés dans ma mémoire, mélange de douceur éternelle et de désillusion sur la vie… », écrit l’artiste. « Elle savait mieux que personne nous toucher en plein cœur car elle ne chantait pas, elle vivait sa musique, comme une respiration lente, profonde, pour essayer de suspendre le temps ne serait ce qu’un instant et adoucir ce monde, son monde… Sois en paix, sereine et heureuse ». Pour accompagner ses adieux, le visage de Maurane, tourné vers le ciel.

Vincent Niclo, ténor français, s’est quant à lui fendu de quelques paroles, tirées de « Si aujourd’hui », l’un des morceaux de Maurane : « Si aujourd’hui le vent se mettait en colère / Soufflait immensément, on irait aux étoiles / Dans ma navette à voile pour voir un clair de terre ». Hélène Ségara a également tweeté sa peine et un titre partagé avec la chanteuse belge.

Maurane est décédée quelques jours seulement après être montée sur scène avec Typh Barrow, « un rêve » pour la jeune chanteuse belge au piano. Déjà alors, elle avait publié une vidéo de l’artiste, envoûtée par sa voix et sa présence. Ce matin, elle semble inconsolable. Aux aurores, elle a partagé quelques images avec Maurane, un instant complice, rieur, ému aussi.

Une femme de télévision (et d’humour)

D’autres personnalités se sont jointes au concert des hommages. Des animateurs de télévision, en masse : Cyril Hanouna, Nagui, Karine Ferri, Benjamin Castaldi, ou encore Nikos Aliagas, pour qui « certains matins sont comme des cauchemars ».

Des humoristes françaises aussi – Michelle Laroque, qui salue « la plus belle voix, l’oreille absolue, la générosité absolue aussi » – ou encore la jeune comédienne Céline Djunga, qui l’avait encore croisée 24 heures avant son décès.

… Et la scène politique

Côté politique aussi, on a voulu faire un dernier adieu à la chanteuse, qui avait été faite Chevalier de l’Ordre de la Couronne belge et Officier de l’Ordre des Arts et des Lettres français. Alda Greoli d’abord, la ministre de la culture (cdH) à la FWB, qui dans un communiqué a indiqué que « Sa voix, son rire et sa sensibilité nous accompagneront encore longtemps sur les chemins de nos voyages musicaux et intérieurs. Maurane était une de nos chanteuses parmi les plus talentueuses, elle qui avait accédé à la reconnaissance internationale grâce à une qualité lyrique exceptionnelle, chaleureuse, espiègle, reconnaissable entre toutes ». Sur Twitter, elle a publié un tweet plus personnel en forme de remerciement.

Au PS, Fadila Laanan a écrit que Maurane « manquera à tous ses fans et à la twittosphère où pleuvaient ses commentaires si sincères et sans tabous ». La chanteuse était en effet également connue depuis plusieurs années pour ses tweets caustiques et ses réponses parfois cinglantes, mais toujours marquées du sceau de l’humour.

Le Premier ministre Charles Michel a quant à lui salué « une artiste engagée », « Maurane, une chanteuse hors du commun, une voix inspirante, une personnalité attachante ».

En France, Manuel Valls a notamment présenté ses condoléances, désignant Maurane comme « L’une des plus belles voix de cette langue unique qu’est le français. Une voix chaude, généreuse et émouvante. Elle est partie rejoindre Brel ».

CIM Internet