Paris Match Belgique

Be Best : Accusée à nouveau de plagiat, Melania Trump réagit

melania trump

Melania Trump, lors de son discours à la Maison Blanche. | © AFP PHOTO / SAUL LOEB

People et royauté

En présentant sa campagne "Be best", la Première dame des États-Unis a une nouvelle fois été accusée de plagiat. Son livret sur le cyber-harcèlement serait un « copié-collé » d'une brochure publiée sous l'administration Obama.

Comme chaque Première dame, Melania Trump profite de son passage à la Maison Blanche pour s'engager pour une cause bien particulière. Lundi, la discrète épouse de Donald Trump a lancé sa première grande campagne intitulée "Be best" ("Soyez meilleurs") contre le harcèlement sur internet, contre la drogue et pour le « bien-être » des enfants. « C'est notre responsabilité d'adultes de rappeler aux enfants que, de vive voix ou en ligne, ils doivent choisir leurs mots avec soin et parler avec respect et compassion », a-t-elle déclaré dans les jardins de la Maison Blanche. Des propos qui ont fait rire de nombreux internautes étant donné le goût prononcé de son mari pour les moqueries et les insultes sur Twitter.

Lire aussi > Que fait Melania Trump ? À la Maison Blanche, le sujet est tabou

Certains médias américains ont repéré un autre problème : son livret sur le cyber-harcèlement, présenté en marge de la cérémonie. Ils se sont rapidement aperçus que ce dernier ressemblait comme deux gouttes d'eau à une brochure publiée en 2014 par la Commission fédérale du Commerce (FTC) sous l'administration Obama. Non seulement le graphisme était identique, mais les étaient aussi entièrement copiées-collées. "À part l'introduction, c'est exactement la même chose", écrit un internaute qui a publié une comparaison des deux brochures.

D'autres journalistes ont remarqué que le slogan "Be best", qui est une faute grammaticale, pointe Slate, ressemble fortement à "Be better", le message lancé par Michelle Obama lors d'une interview avec Oprah Winfrey en 2016 à propos du sexisme au travail. Ces accusations de plagiat ont un air de déjà vu. En 2016, Melania Trump avait déjà été accusé d'avoir plagié le discours de Michelle Obama à la Convention nationale du parti républicain.

Lire aussi > Le sourire viral de Melania Trump, entourée des Bush, Clinton et Obama

Melania Trump fustige les « médias d'opposition »

« Malgré la communication vers de multiples organisations, d'éléments de contextualisation, d'informations et de commentaires officiels de la FTC, certains médias ont choisi cette journée, censée promouvoir la gentillesse et les efforts positifs au nom des enfants, pour lancer des accusations sans fondement contre la Première dame et ses nouvelles initiatives », ont dénoncé mardi les services de la Première dame dans un communiqué, cité par Sputnik News, accusant les « médias d'opposition » de s'être concentrés sur cette brochure.

Face à cette polémique naissante, la phrase de description du livret a été modifiée. Repérée par Buzzfeed, elle est passée de « une brochure par la première dame Melania Trump et la Federal Trade Commission » à « une brochure de la Federal Trade Commission promue par la Première dame Melania Trump ».

CIM Internet